Le pape des lecteurs francophones de Zenit

« Humilité, dialogue, compassion », « fermeté, force, solidité »

Rome, (Zenit.org) | 1255 clics

« Humilité, dialogue, compassion », mais aussi « fermeté, force, solidité », sont tout autant de qualités que les lecteurs francophones de Zenit attendent du pape qui succèdera à Benoît XVI.

Beaucoup d’entre vous avez en effet répondu à notre enquête « Quelles sont les trois qualités principales que vous souhaitez trouver chez le futur pape? » (cf. Zenit du 6 mars 2013). Voici quelques-unes des caractéristiques qui en ressortent.

Ecoute et compassion

Parmi les qualités qui reviennent le plus : la capacité d’ « écoute » et de « compassion ».

Il s’agit que le pape soit à l’écoute des autres, « proche des fidèles » et encore davantage : qu’il soit « un homme de compassion proche des personnes en souffrance », qu’il « accepte l’autre et l'aime comme le Christ ».

En dialogue

Dans le même esprit, le futur pape doit aussi être un homme « de dialogue », engagé dans « l'oecuménisme et le dialogue interreligieux », à la lumière de « Vatican II ».

Sa parole doit être « claire » et « intelligible dans toutes les cultures », afin de donner au monde « une réponse de salut compréhensible ».

Par son exemple, il sera donc « capable d'évangéliser simplement dans le monde à la manière de Jésus », et d’ « entraîner une véritable conversion du cœur ».

Fermeté et réforme

Pour beaucoup, le pape doit pouvoir faire preuve de fermeté et de solidité : « homme de décision, homme de fermeté et de force, homme solide », au final « prêt à mourir pour le Christ », sont les termes qui reviennent.

En outre, pour les lecteurs, l'homme qui sera à la tête de la Curie doit être un « homme de discernement » qui soit prêt et qui ait le « courage » de réformer ce qui doit l’être.

Sainteté de vie

Enfin, en un mot comme en mille, les lecteurs attendent du pape qu’il soit un « saint » : un « homme de foi et de prière », « d’humilité », « un homme qui aime le Christ » et qui « aime la Vierge Marie », peut-on lire dans les contributions.  

Qu’il soit « capable de faire face au relativisme ambiant » et ce « à la manière de Jésus ». En définitive, qu’il soit « le Christ sur la terre ». 

Nous laissons le mot de la fin à une lectrice qui a souhaité que le pape soit « juste ce que Dieu veut qu'il soit. Que la volonté de Dieu se fasse en lui ».

Merci à tous ceux qui ont répondu.