« Le pape en Turquie », aujourd’hui encore à la Une de la presse italienne

« Un échange sincère entre amis »

| 1001 clics

ROME, Mercredi 29 novembre 2006 (ZENIT.org) – « Le Pape en Turquie », fait la Une de la presse italienne : ce titre de « L’Osservatore Romano » s’accompagne d’une photo de Benoît XVI, à l’aéroport d’Ankara, saluant en levant les deux mains, à la droite du Premier ministre Erdogan, lui-même souriant.



Le sous-titre de L’Osservatore Romano est : « Historique voyage dans une terre riche de culture et très chère aux chrétiens ». Un encadré souligne la rencontre du pape et des journalistes dans l’avion, avant le décollage de Fiumicino pour Ankara. A la Une aussi le sommet de l’OTAN à Riga, où M. Erdogan s’est ensuite rendu. Troisième titre à la Une : 51 corps retrouvés en Irak.

La photo à la Une de « l’Avvenire » est un gros plan sur les mains serrées du pape et du président turc pour les Affaires religieuses. Le journal catholique titre : « Le pape et l’Islam : un échange sincère entre amis ». Le sur-titre explique : « Benoît XVI a lancé un pont : Respectons les différences et reconnaissons ce que nous avons en commun ». Autre titre à la Une, le jugement de l’OSCE sur le budget italien.

D’inspiration communiste, « l’Unità » titre : « Islam, le pape ouvre la porte du dialogue », accompagné d’une photo du président turc pour les Affaires religieuses raccompagnant le pape. Le sous-titre indique : Ratzinger à Ankara : nous croyons dans le Dieu unique. Le Grand mufti : travailler pour la paix. Erdogan dit après la rencontre : Benoît XVI nous veut dans l’UE. Le Vaticna corrige ».

Le quotidien le plus vendu à Rome « Il Messaggero » titre : « Le pape en Turquie : Dialogue et respect ». En surtitre : « A peine arrivé à Ankara, le pontife rencontre le Premier ministre Erdogan et ouvre : « Oui au rapprochement avec les pays de l’Europe ». Le sous-titre indique : « Benoît XVI au Mufti : estime pour les musulmans, nous croyons au Dieu unique. Appel à la liberté religieuse ». Avec comme photo le pape et le muphti se serrant la main. Le sous-titre : le sommet de l’OTAN, et le troisième : la santé de Silvio Berlusconi hospitalisé.

La « Repubblica » titre aussi sur le voyage du pape : « Le pape : dialogue avec l’Islam » : poignée de main avec M. Erdogan à la Une. Sous-titre : « Poignée de main avec Erdogan. Le Premier minsitre turc : il nous veut dans l’UE ». En surtitre : « Premier jour de Ratzinger au milieu de mesures de sécurité exceptionnelles. Rencontre avec le Grand mufti : « Respect entre les religions ». Deuxième titre : l’OSCE critique le budget du gouverneent italien.

Le « Corriere della Sera » ouvre aussi sur l’OSCE. Mais le titre principal concerne le voyage en Turquie : « Le pape ouvre sur la Turquie en Europe ». « Pour Ratzinger, un voyage ‘pastoral’ et non ‘politique’. Et il cite Jean XXIII : j’aime ce peuple », dit le surtitre. Le sous-titre explique : « Dans la rencontre avec le Premier minsitre Erdogan le « oui » à un « chemin de rapprochement avec l’UE » et « Appel à la liberté religieuse et au dialogue : « Chrétiens et Islam, une seule famille ». L’autre grand titre à la Une : la présence italienne à Kaboul.

La veille, mardi 28 novembre, la presse italienne titrait déjà sur le voyage du pape, à la Une également.

Le titre de L’Osservatore Romano était centré sur les paroles « d’estime » et « d’amitié sincère » du pape pour le Peuple turc, prononcées à l’angélus de dimanche dernier (Zenit du 26 novembre), et la publication de la réflexion du patriarche œcuménique Bartholomaios Ier (Zenit du 28 novembre).

L’ « Avvenire » disait : « En attendant le pape, la tension s’évapore », en annonçant la rencontre du pape et du Premier ministre, que le protocole ne prévoyait pas au programme.

Le « Messaggero » disait : « Le pape : Amitié pour la Turquie. A la veille du départ, le pontife salue le peuple turc. Echec de la protestation des intégristes à Istanbul.

« La Repubblica » disait : « Pape : les intégristes isolés. Ratzinger à la veille de sa visite : amitié pour le cher peuple turc. Mesures de sécurité exceptionnelles ».

« Le Corriere » annonçait : « Le pape en Turquie, une visite blindée. Le voyage commence aujourd’hui, alarme maximum pour la sécurité. L’UE suspend les négociations sur l’entrée d’Ankara ; Accueilli par Erdogan à l’aéroport. Le Vatican : Préoccupés ? Non ».

Titres également positifs, souligne la presse italienne, dans la presse turque de ce mercredi.

Et à la télévision italienne (RAI uno), le Premier ministre Romano Prodi, qui participe au sommet de l’OTAN à Riga, a confié que le Premier minsitre Erdogan était « très satisfait » de sa rencontre avec Benoît XVI et de l’ouverture que le pape a démontré en se réjouissant du rapprochement entre la Turquie et l’Union européenne.