Le pape encourage une nouvelle rencontre entre foi et laïcité

Un objectif non seulement de son voyage en Espagne mais de son pontificat

| 2183 clics

 ROME, Samedi 6 novembre 2010 (ZENIT.org) - Lors de la traditionnelle conférence de presse qu'il a donnée dans l'avion qui le conduisait à Saint-Jacques-de-Compostelle, ce samedi matin, le pape a expliqué aux journalistes pourquoi il avait souhaité créer le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation.

Le pape a expliqué que la foi « doit chercher à se renouveler pour être foi aujourd'hui » et doit pouvoir « répondre aux défis de la laïcité ».

Rappelant ses voyages en France, en République tchèque et au Royaume Uni, le pape a souligné qu'en Occident, « tous les grands pays ont leur propre manière de vivre » la laïcité.

« Et ceci vaut aussi très fortement pour l'Espagne », a-t-il ajouté.

Le pape a cité quelques figures espagnoles importantes comme « saint Ignace de Loyola, sainte Thérèse et saint Jean d'Avila » qui ont « en définitive renouvelé le catholicisme et façonné la physionomie du catholicisme moderne ».

« Mais il est également vrai qu'en Espagne est née une laïcité, un anticléricalisme, une sécularisation forte et agressive comme nous l'avons vu dans les années Trente, et cette dispute, plus exactement cette opposition entre foi et modernité... se réalise encore aujourd'hui en Espagne », a-t-il ajouté.

Le pape a expliqué qu'il lance ce nouveau dicastère « pour l'avenir de la foi et de la rencontre - pas de l'opposition - mais de la rencontre entre foi et laïcité », dans les grands pays occidentaux mais aussi en Espagne.

Jesús Colina