Le pape évoque sainte Marie-Madeleine « témoin de la puissance de l’amour de Dieu »

| 1871 clics

ROME, Dimanche 23 juillet 2006 (ZENIT.org) – « L’histoire de Marie-Madeleine nous rappelle à tous une vérité fondamentale : est disciple du Christ celui qui, dans l’expérience de la faiblesse humaine, a eu l’humilité de Lui demander de l’aide, a été guéri par Lui et s’est mis à Le suivre », a affirmé Benoît XVI ce dimanche avant la prière de l’Angélus.



C’est depuis le chalet des Combes d’Introd où il se reposera jusqu’au 28 juillet que Benoît XVI a récité la prière de l’Angélus, en présence de plusieurs milliers de fidèles.

« Nous avons célébré hier la mémoire liturgique de sainte Marie-Madeleine, disciple du Seigneur, qui occupe une place de premier plan dans les Evangiles », a souligné le pape dans sa méditation avant la prière de l’Angélus.

« Saint Luc la comptera parmi les femmes qui s’étaient mises à la suite de Jésus après avoir été ‘délivrées d'esprits mauvais et guéries de leurs maladies’ », a-t-il poursuivi.

« Marie-Madeleine sera présente sous la Croix, aux côtés de la Mère de Jésus et d’autres femmes. C’est elle qui découvrira, le matin du premier jour après le sabbat, le sépulcre vide, auprès duquel elle restera, en pleurs, jusqu’à l’apparition de Jésus ressuscité », a ajouté Benoît XVI.

« L’histoire de Marie-Madeleine nous rappelle à tous une vérité fondamentale, a expliqué le pape : est disciple du Christ celui qui, dans l’expérience de la faiblesse humaine, a eu l’humilité de Lui demander de l’aide, a été guéri par Lui et s’est mis à Le suivre de près, devenant témoin de la puissance de son amour miséricordieux, plus fort que le péché et la mort ».