Le pape François a de la fièvre: il renonce à sa visite au séminaire

Communiqué du Saint-Siège

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 589 clics

Le pape François a de la fièvre, il ne se rend pas comme prévu ce soir à 18h au séminaire pontifical du Latran, le "séminaire du pape", suivant en cela l'avis de son médecin, annonce le porte-parole du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi, sj.

"Le pape François ne se rendra pas ce soir au Séminaire romain, du fait d'une légère indisposition, avec une légère fièvre, c'est pourquoi le médecin lui a conseillé de renoncer à l'engagement prévu et de se reposer", dit le P. Lombardi.

Il est vrai que Rome est aujourd'hui battue par le vent et la pluie, et qu'on hésite à sortir de ce temps là, à plus forte raison avec de la fièvre. Mais en ne sortant pas, le pape met aussi tout simplement en pratique ce que recommande saint Ignace de Loyola: obéir à son médecin.

Chaque année, l'évêque de Rome se rend dans "son séminaire", la semaine avant l'entrée en carême, pour la fête de Notre Dame de la Confiance, sainte patronne du séminaire.

C'aurait été la première visite du pape au séminaire du Latran: les séminaristes attendront avec encore plus d'impatience leur rencontre avec leur évêque.

Mais ce matin, le pape a reçu, malgré la fièvre, 14 évêques espagnols en visite ad limina, et les memebres de la Commisison pontificale pour l'Amérique latine. Et il avait auparavant présidé la messe de 7 h à Sainte-Marthe.

L'an dernier, la visite avait été effectuée par le pape Benoît XVI le vendredi 8 février, c'est-à-dire au moment où il s'apprêtait, quatre jours plus tard, à annoncer sa démission, plongeant la Ville et le Monde dans la stupeur. A posteriori c'était comme un testament spirituel.

Le pape avait parlé d'optimisme! Le véritable optimiste, disait-il, c'est celui qui sait que "l'Eglise est l'avenir", qu'elle "renaît toujours de nouveau", que le christianisme "commence toujours de nouveau".

Quelque 190 séminaristes du monde entier – le séminaire "romain" étant "universel" – en soutanes noires, attendaient le pape aujourd'hui émérite, dans la chapelle du séminaire, dans une atmosphère détendue.

A son arrivée, il avait été accueilli par le cardinal vicaire Agostino Vallini et par le recteur, le P. Concetto Occhipinti.

Le pape avait ensuite donné une lectio divina sur le texte de la première Lettre de saint Pierre apôtre (1 P, 1,3-5), pour les séminaristes du Grand séminaire et du Petit séminaire de Rome, du vénérable Collège capranica, du collège diocésain « Redemptoris Mater » et du séminaire de Notre Dame du divin amour: tous ces séminaristes étaient réunis pour l'occasion au Latran.