"Le pape François invite l'Eglise à être en marche"

Séminaire sur la communication, intervention du P. Lombardi

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 853 clics

« Le pape François invite l'Église à être en marche avec l'Esprit », souligne le P. Lombardi qui salue « le message très clair et efficace de l’annonce de l’amour de Dieu » donné par le pape.

Le IXe Séminaire professionnel sur la communication de l’Église, organisé à l'Université pontificale de la Sainte-Croix sur le thème « Stratégies créatives pour un changement culturel » du 28 au 30 avril 2014, s’est achevé par la traditionnelle visite à la salle de presse du Saint-Siège.

Le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse, est intervenu en soulignant que « l’Évangile et l’Église doivent agir par attraction, c’est-à-dire annoncer un message de salut et de vie si beau et si profond... que les hommes seront attirés vers le Seigneur Jésus, vers l’Église, et vers ceux qui servent ce message d’amour ». 

Radio Vatican rapporte des extraits de son intervention, où il salue « le message très clair et efficace de l’annonce de l’amour de Dieu et de sa miséricorde » donné par le pape François, dont la communication n'est « pas uniquement faite de paroles, même si celles-ci sont simples et efficaces, mais aussi d’attitudes, de gestes très communicatifs ».

« Le premier geste qui a eu un impact énorme fut celui du lavement des pieds de jeunes détenus le Jeudi saint de l’année dernière. Mais on a vu ensuite que le pape saluait en premier les malades, après les évêques, à l’occasion des audiences : la priorité aux malades et aux souffrants est donc un autre signe très efficace », a-t-il ajouté. 

Pour le P. Lombardi, le pape rompt les barrières : « Il n’est pas isolé par des barrières quand il fait le tour de la place, quand il monte et descend de la jeep, quand il prend des enfants à bord ou fait monter quelqu’un, et il ne l'est pas non plus dans la vie quotidienne. Quand il veut dire quelque chose à quelqu’un, il prend le téléphone et le lui dit. C'est un trait vraiment caractéristique de sa personne. »

« Le pape est quelqu'un de très rapide, très réaf » et si sous sa conduite le travail du Vatican « a augmenté quantitativement », le P. Lombardi y voit une « dimension spirituelle positive » : « être en marche avec l’Esprit ». Il évoque notamment la « grande entreprise » des prochains synodes sur la famille, pour laquelle le pape montre « un beau courage et une très grande confiance ». 

« Je crois que le pape François invite l'Église à être en marche et cela nous le portons aussi dans la quotidienneté de notre travail ». Mais « nous n’avons pas encore tout vu : il y a encore tant de choses que nous devons apprendre à voir », conclut-il.

Avec Océane Le Gall pour la traduction