Le pape François reçoit son ami "padre Pepe"

La lutte contre la drogue dans les "périphéries existentielles"

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1390 clics

"Padre Pepe", le père José Maria di Paola, l'ami du pape François, a été reçu par celui-ci au Vatican ce samedi, 24 août 2013, annonce le Saint-Siège.

Padre Pepe, 51 ans, est connu pour sa lutte, pendant 14 ans, contre le trafic de drogue et l'aide apportée aux jeunes toxicomanes de la "Villa 21-24", bidonville du sud de Buenos Aires de quelque 40.000 habitants, où ni la police ni les ambulances n'osaient s'aventurer. Lui, il s'y rendait à bicyclette, convaincu de la justesse des priorités indiquées par l'archevêque Bergoglio: les "périphéries existentielles". 

Car une des urgences, avec une équipe de prêtres préparés, c'était de sauver les jeunes de l'influence du "paco", résidu de pâte de cocaïne coupé avec des produits chimiques. La dépendance est quasi immédiate. Les enfants en sont victimes. Et quelque 400.000 doses de paco seraient consommées quotidiennement dans la province de Buenos Aires.

En 2010, il a été nommé à la paroisse Campo Gallo, de Santiago del Estero. Il y est resté deux ans, avant d'être nommé, en février dernier, à Villa Fiorito, pour reprendre son travail de prévention auprès des jeunes.