Le pape ira à Bari dimanche pour rappeler l’importance de l’Eucharistie

Il salue les participants au Congrès eucharistique national italien

| 483 clics

ROME, Dimanche 22 mai 2005 (ZENIT.org) – Le pape a affirmé ce dimanche qu’il s’unissait spirituellement aux participants du Congrès eucharistique national italien qui a lieu en ce moment à Bari. Benoît XVI présidera la messe de clôture du congrès dimanche prochain à Bari.



Le premier voyage apostolique du pape en Italie aura pour but de souligner l’importance de l’Eucharistie dans la vie de l’Eglise. Il souhaite que « ces journées de prière intense et d’adoration du Christ Eucharistie suscitent dans l’Eglise italienne une ardeur renouvelée de foi, d’espérance et de charité ».

S’adressant aux pèlerins réunis place Saint Pierre pour participer à la prière de l’Angélus, ce dimanche à midi, le pape a reconnu que cet événement revêtait une importance particulière car il se déroule au cœur de l’année dédiée par Jean-Paul II à l’Eucharistie.

« Au cœur de cette Année dédiée à l’Eucharistie, le peuple chrétien converge autour du Christ présent dans le Très Saint Sacrement, source et sommet de sa vie et de sa mission », a déclaré Benoît XVI dans son allocution avant la prière de l’Angélus.

« Chaque paroisse en particulier est appelée à redécouvrir la beauté du Dimanche, Jour du Seigneur, au cours duquel les disciples du Christ renouvellent dans l’Eucharistie la communion avec Celui qui donne un sens aux joies et aux fatigues de chaque jour » a poursuivi l’évêque de Rome.

Le thème du Congrès eucharistique italien « Sans le dimanche nous ne pouvons pas vivre » reprend les paroles que prononcèrent les 49 martyrs d’Abitène, ville de la province romaine appelée « Africa proconsularis », correspondant à la Tunisie actuelle. En 303 ap J.C., l’empereur Dioclétien, après des années d’un calme relatif, lança une violente persécution contre les chrétiens.

« C’est ce que professaient les premiers chrétiens, même au prix de leur vie, et c’est ce que nous sommes appelés à répéter nous, aujourd’hui », a affirmé Benoît XVI.

A la fin de son allocution le pape a confié à Marie « tous les enfants, les adolescents et les jeunes qui en cette période font leur première Communion et reçoivent le sacrement de la Confirmation ».

C’est le cardinal Camillo Ruini, évêque vicaire du diocèse de Rome qui a inauguré samedi après-midi le Congrès eucharistique national italien, à Bari, par une soirée de réflexion et de fête à laquelle ont participé environ 5000 personnes.

L’hymne du congrès a été exécuté par l’orchestre symphonique de la Province de Bari, sous la direction, pour l’occasion, de Luis Bacalov.

La messe a été présidée place de la Liberté, à Bari, par le cardinal Ruini, président de la Conférence épiscopale italienne. « L’Eucharistie est vraiment le cœur de l’Eglise, la nourriture et l’âme de la vie de tout chrétien », a-t-il déclaré.

Plus de 850 journalistes ont demandé l’accréditation pour couvrir cet événement.