« Le pape ira-t-il en Russie ? », s’interroge Radio Vatican

Toujours pas de date pour une éventuelle rencontre entre Benoît XVI et Kyrill 1er

| 1942 clics

ROME, Vendredi 18 mars 2011 (ZENIT.org) - Alors que le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'Unité des chrétiens, vient d'achever un séjour en Russie, Radio Vatican se pose la question de la rencontre tant attendue entre le pape Benoît XVI et le patriarche de Russie Kyrill 1er.

« Le pape ira-t-il en Russie ? », s'interroge Radio Vatican en langue française. « C'est la grande question que tout le monde se pose alors que le cardinal Kurt Koch vient de terminer son séjour d'une semaine en Russie. Le but était de rencontrer les chefs de l'Église orthodoxe russe ».

Président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens depuis juillet 2010, le cardinal Koch avait indiqué que ce voyage s'inscrivait dans sa prise de fonction. Il a pu ainsi rencontrer le métropolite Hilarion Alfeyev, président du département des relations extérieures pour le patriarcat de Moscou et le patriarche Kyrill 1er, précise Radio Vatican.

Pour le père Hyacinthe Destivelle, curé de la paroisse sainte Catherine à saint Petersbourg, « cette visite préfigure sans aucun doute une visite de Benoît XVI en 2012-2013 », rapporte encore Radio Vatican qui nuance ses propos en citant l'agence de presse russe Interfax, selon laquelle le cardinal Koch a déclaré que la question d'une rencontre entre Benoît XVI et Kyrill 1er n'était pas actuellement à l'ordre du jour. « Le pape désire une telle rencontre - a-t-il dit - mais elle doit être soigneusement préparée ».

Le patriarche russe orthodoxe Kyrill 1er a donc rencontré pour la première fois, à Moscou, le nouveau président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens. Selon un communiqué de l'Eglise orthodoxe russe, a ajouté Radio Vatican, Kyrill 1er a témoigné son respect envers le pape, parce que Benoît XVI défend les traditions religieuses.

Le cardinal Koch s'est déclaré satisfait que les dirigeants des deux Eglises soient du même avis sur des questions morales. Les entretiens ont essentiellement porté sur la question de la coopération entre le Patriarcat de Moscou et l'Eglise catholique - entre autres sur la commission de dialogue internationale catholique-orthodoxe, créée en 1979. En outre, on a débattu du problème d'une nouvelle christianophobie en Europe.

Même si des obstacles existent encore, explique enfin la radio vaticane, les relations entre le Vatican et le Patriarcat de Moscou se sont améliorées de manière significative.