"Le pape ne se limite pas à proclamer l'Évangile, il le vit"

Déclarations de Barack Obama

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 661 clics

« Le pape ne se limite pas à proclamer l’Évangile, il le vit » : c'est ce qu'affirme Barack Obama, président des Etats-Unis, qui a rencontré le pape François ce 27 mars 2014.

« Le pape ne se limite pas à proclamer l’Évangile, il le vit », estime le président dans les colonnes du quotidien italien Corriere della Sera. Il se dit inspiré « par son engagement pour la justice sociale et par son message d’amour et de compassion, en particulier pour les personnes les plus pauvres et vulnérables ».

« Une des qualités que j'admire chez le pape est son courage de parler des défis économiques et sociaux actuels sans mâcher ses mots », poursuit Barack Obama : « Il met au défi, invitant à se souvenir des pauvres, à réfléchir sur la dignité innée de chaque être humain. »

En effet, bien que « la mondialisation et le développement du commerce » aient contribué « à faire sortir des millions de personnes de la pauvreté », le pape « a raison quand il dit que ces progrès n’ont pas atteint un nombre suffisant d’êtres humains, que trop de personnes sont restées en arrière ... Il met sous nos yeux le danger de s'habituer aux inégalités extrêmes au point de les accepter comme étant normales », ajoute-t-il.

« En raison de sa grande autorité morale, quand le pape parle, ses paroles ont un poids énorme », fait observer le président : « par une seule phrase il est en mesure de pousser les gens à réfléchir et à revoir certaines habitudes, à commencer par se traiter les uns les autres avec un plus grand sens de la compassion et de la dignité ».

Il évoque aussi l' « humilité » et les « gestes de miséricorde » du pape. Pour Barack Obama, « son témoignage, le simple fait d’aller toujours chercher le contact avec ceux qui sont les derniers, avec ceux qui vivent dans les conditions les plus difficiles, a aussi une valeur de rappel : il redit que chacun de nous a la responsabilité individuelle de vivre de manière droite et vertueuse ».

Avec Hélène Ginabat pour la traduction