Le pape présente le document "Contemplation, communion et mission"

Pour un "grand et nouvel élan de contemplation"

| 517 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 22 novembre 2001 (ZENIT.org) - Jean-Paul II appelle à un "grand et nouvel élan de contemplation" en Océanie, et insiste sur le lien entre contemplation, communion et mission.



Le discours de Jean-Paul II lors de la promulgation de son exhortation apostolique post-synodale pour l´Eglise en Océanie comporte quatre paragraphes, deux en anglais et deux en français.

En français le pape Jean-Paul II reprend le thème de sa Lettre apostolique "Au début du IIIe millénaire", "Duc in altum!", en souhaitant tout d´abord un "grand et nouvel élan de contemplation" en Océanie. "Que les habitants du Pacifique redisent sans cesse: «C’est ta face, Seigneur, que je cherche» (Ps 26, 8) ! Qu’ils proclament toujours joyeusement avec l’Évangile : «Nous avons vu le Seigneur» (Jn 20, 25)!"

Le pape encourage aussi la spiritualité de communion: "Des profondeurs de la contemplation jaillit cette spiritualité et cette expérience de communion que les Évêques ont tellement soulignées à l’occasion de l’Assemblée spéciale". Le pape insiste: "La communion est la matrice de la mission; elle donnera les énergies nécessaires à la nouvelle évangélisation. Puisse l’Église dans vos pays faire preuve d’une ingéniosité et d’un courage toujours plus grands alors qu’elle s’élance à nouveau dans les profondeurs du Pacifique !"

"J´aurais voulu visiter de nouveau l´Océanie, explique Jean-Paul II en anglais, pour présenter les fruits du travail du synode, l´exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in Oceania. Mais cela ne devait pas se faire! C´est pourquoi le Pacifique vient à l´évêque de Rome, et avec "l´affection du Christ Jésus" (Phil 1:8), je vous accueille ici ainsi que tous ceux que vous représentez". Le pape cite les Mélanésiens, les Polynésiens, les Micronésiens, les Aborigènes d´Australie, les Maoris de Nouvelle Zélande et les "nombreux immigrés" , évoquant la "puissante symphonie" de l´Océanie.

Le pape remercie les membres du synode pour le travail accompli et souligne qu´il a été une "expérience d´intense communion "en particulier pour cette "nouvelle génération d´évêques". Grâce au synode, ils ont pu goûter, dit le pape, quelque chose de "l´atmosphère extraordinaire" du Concile. "Loin d´avoir épuisé son potentiel ajoute Jean-Paul II, le deuxième concile du Vatican demeure la lumière directrice du pèlerinage de l´Eglise". Mais le synode a aussi été l´occasion, remarque le pape, de rendre grâce pour le travail des missionnaires qui ont apporté l´Evangile en Océanie.

Les défis qui attendent les peuples d´Océanie ont aussi retenu l´attention de l´assemblée synodale, continue le pape: "risques économiques, instabilité politique, conflits ethniques, érosion des formes traditionnelles d´organisation sociale, les échecs de la loi et de l´ordre, la menace du réchauffement de la planète, et, en particulier dans les sociétés les plus riches, celle d´une authentique crise spirituelle du sens, qui se manifeste clairement par l´érosion du respect de la vie humaine".

Loin de se décourager, insiste le pape, les évêques ont discerné comment "l´Esprit Saint appelle l´Eglise d´Océanie à s´embarquer dans la grande tâche d´une nouvelle évangélisation". "Dans ce sens, souligne le pape en évoquant le thème du dernier synode d´octobre 2001, le synode est devenu "une prophétie pour l´avenir", et les évêques ont ressenti encore plus profondément qu´ils sont les "serviteurs de l´Evangile de Jésus Christ pour l´espérance du monde".

Mais le pape souligne aussi le lien entre contemplation, communion et mission. "Cette nouvelle aventure missionnaire s’enracine dans «la contemplation du visage du Christ», qui est le cœur du riche héritage que l’expérience du grand Jubilé nous a légué (cf. Novo millennio ineunte, n. 15). Puisse-t-il y avoir chez tous les baptisés, en tout point de l’Océanie, un grand et nouvel élan de contemplation ! Que les habitants du Pacifique redisent sans cesse: «C’est ta face, Seigneur, que je cherche» (Ps 26, 8) ! Qu’ils proclament toujours joyeusement avec l’Évangile : «Nous avons vu le Seigneur» (Jn 20, 25)! Des profondeurs de la contemplation jaillit cette spiritualité et cette expérience de communion que les Évêques ont tellement soulignées à l’occasion de l’Assemblée spéciale. Ayant apporté avec eux le riche éventail de leurs expériences et de leurs trésors culturels, ils ont été fortifiés en retour par le lien de la communio, au niveau local et universel. Elle fut pour eux source de profond renouvellement et d’encouragement pour l’avenir (cf. Ecclesia in Oceania, n. 9). La communion est la matrice de la mission; elle donnera les énergies nécessaires à la nouvelle évangélisation. Puisse l’Église dans vos pays faire preuve d’une ingéniosité et d’un courage toujours plus grands alors qu’elle s’élance à nouveau dans les profondeurs du Pacifique ! Car le commandement du Seigneur est clair : «Duc in altum !» (Lc 5, 4)".

Le pape rappelle que dans cette communion, les chrétiens d´Océanie ne sont "pas seuls" mais accompagnés par l´intercession des saints du continent : saint Pierre Chanel, les bienheureux Diego Luis de San Vitores, Pedro Calungsod, Giovanni Mazzuconi, Mary MacKillop et Peter To Rot.