Le pape préside une messe pour les cardinaux et les évêques décédés dans l’année

Il constate que la vie de qui suit le Christ n’est pas exempte d’épreuves

| 1744 clics

ROME, Vendredi 11 novembre 2005 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a déclaré ce vendredi, au cours d’une messe pour les cardinaux et les évêques décédés cette année, qu’il a présidée dans la Basilique Saint Pierre, que la vie de qui suit le Christ n’est pas exempte d’épreuves.



On peut dépasser ces épreuves grâce à l’amour du Christ, a-t-il précisé au cours de son homélie.

La messe pour les cardinaux présidée par le pape, a traditionnellement lieu chaque année au mois de novembre. Benoît XVI n’a pas caché son émotion, en faisant mémoire des cardinaux défunts.

« J’ai longtemps fait partie du collège des cardinaux, dont j’ai également été le doyen pendant deux ans et demi. Je me sens donc particulièrement lié à cette communauté singulière, que j’ai également eu l’honneur de présider lors des jours inoubliables qui ont suivi la disparition du bien-aimé pape Jean-Paul II », a-t-il déclaré.

Voici la liste des cardinaux décédés cette année :
Juan Carlos Aramburu (archevêque de Buenos Aires)
Jan Pieter Schotte (secrétaire général du Synode des évêques)
Corrado Bafile (Préfet de la congrégation pour les Causes des Saints)
Jaime Sin (archevêque de Manille)
Giuseppe Caprio (grand maître de l’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem et président de la Préfecture pour les Affaires économiques du Saint-Siège)

Commentant les lectures de la liturgie et la vie de ces hommes d’Eglise, Benoît XVI a rappelé que « celui qui se met au service du Seigneur et passe sa vie dans le ministère ecclésial n’est pas à l’abri des épreuves, au contraire, il en rencontre de plus insidieuses, comme le montre amplement l’expérience des saints ».

« Mais vivre dans la crainte de Dieu libère le cœur de toute peur et le plonge dans l’abîme de son amour », a-t-il ajouté.

« Celui qui fait confiance à Jésus, place sa confiance en Dieu lui-même. Jésus en effet est vrai Homme, mais nous pouvons avoir une foi totale et inconditionnelle en Lui », car « Il est dans le Père et le Père est en Lui ».

« En cela, Dieu est vraiment venu à notre rencontre. Nous, les êtres humains, avons besoin d’un ami, d’un frère qui nous prenne par la main et nous accompagne jusqu’à la ‘maison du Père’ ; nous avons besoin de quelqu’un qui connaît bien la route ».

« Et Dieu, dans son amour ‘surabondant’, a envoyé son Fils, non seulement pour l’indiquer, mais pour devenir lui-même ‘le chemin’ ».

Le Collège des cardinaux est actuellement composé de 180 cardinaux dont 112 électeurs.