Le pape rappelle la responsabilité de ceux qui travaillent pour le Seigneur

Angélus du dimanche 2 octobre

| 1317 clics

ROME, Dimanche 2 octobre 2011 (ZENIT.org) – Benoît XVI a évoqué la « grande responsabilité » de ceux qui travaillent dans la « vigne » du Seigneur et particulièrement lorsqu’ils ont un « rôle d’autorité » à jouer.

Ce dimanche, lors de la prière de l’Angélus, le pape a cité l’Evangile de la parabole des vignerons infidèles (Mt 21, 33-43) : « Le Royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit » (Mt 21,43).

« Ce sont des paroles qui font penser aux grandes responsabilités de qui, à chaque époque, est appelé à travailler dans la vigne du Seigneur, spécialement avec un rôle d’autorité, et poussent à renouveler la pleine fidélité au Christ ».

« Dieu a un projet pour ses amis – a rappelé le pape – mais malheureusement la réponse de l’homme est souvent orientée vers l’infidélité qui se traduit en refus. L’orgueil et l’égoïsme empêchent de reconnaître et d’accueillir même le don le plus précieux de Dieu : son Fils unique ».

Citant encore l’Evangile : quand « il leur envoya son fils, [les vignerons] se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent » (Mt 21,37.39), le pape a observé que Dieu « se met entre nos mains, accepte de se faire comme un mystère insondable de faiblesse ». Il manifeste ainsi sa « puissance dans la fidélité à un dessein d’amour qui, finalement, prévoit aussi une juste punition pour les mauvais ».

Il a enfin rappelé l’importance de rester unis au Christ et à l’Eglise : « Solidement ancrés dans la foi à la pierre angulaire qui est le Christ, nous restons en Lui comme le sarment qui ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne reste pas dans la vigne. Ce n’est qu’en Lui, par Lui et avec Lui que l’Eglise s’édifie, peuple de la nouvelle Alliance ».

Marine Soreau