Le pape rappelle que Compostelle a marqué l’Europe de façon indélébile

Arrivée à l’aéroport de Lavacolla

| 1574 clics

 ROME, Samedi 6 novembre 2010 (ZENIT.org) - A son arrivée à Saint-Jacques de Compostelle, première étape de sa visite de deux jours en Espagne, le pape a expliqué qu'en cette Année Sainte compostellane, il s'unissait aux pèlerins des siècles passés grâce auxquels l'Espagne et l'Europe ont été marquées « de façon indélébile par l'Evangile ».

« Je souhaite m'unir ainsi au grand nombre d'hommes et de femmes qui, tout au long des siècles, sont venus à Compostelle de tous les coins de la Péninsule Ibérique et de l'Europe, et même, du monde entier, pour se mettre aux pieds de saint Jacques et se laisser transformer par son témoignage de foi », a affirmé Benoît XVI dans son discours à l'aéroport de Lavacolla, à une dizaine de kilomètres de Saint-Jacques de Compostelle, ce samedi en fin de matinée. Le pape a été accueilli par le prince des Asturies Felipe et son épouse Letizia, par l'archevêque de Saint-Jacques de Compostelle, Mgr Julián Barrio Barrio et des représentants des autorités politiques et de l'Eglise d'Espagne.

« Avec les empreintes laissées par leurs pas et pleins d'espérance, ils tracèrent une route culturelle, de prière, de miséricorde et de conversion, qui s'est concrétisée par des églises et des hôpitaux, des hostelleries, des ponts et des monastères. C'est ainsi que l'Espagne et l'Europe acquirent une physionomie spirituelle marquée de façon indélébile par l'Évangile », a ajouté le pape.

Benoît XVI a expliqué qu'il venait en Espagne « comme messager et témoin de l'Évangile » et qu'il irait aussi à Barcelone « pour fortifier la foi de son peuple ».

Le pape a invité l'Espagne mais aussi plus largement, toute l'Europe « à construire leur présent et projeter leur avenir à partir de la vérité authentique de l'homme, de la liberté qui respecte cette vérité et ne la blesse jamais, et de la justice pour tous, en commençant par les plus pauvres et les délaissés ».

Benoît XVI a encouragé l'Espagne et l'Europe à se préoccuper « non seulement des besoins matériels des hommes, mais aussi des nécessités morales et sociales, spirituelles et religieuses, car ce sont là des exigences authentiques de l'unique homme et ainsi seulement, on œuvre de manière efficace, intègre et féconde pour son bien ».

Après avoir prononcé son discours Benoît XVI s'est rendu à Saint-Jacques de Compostelle.

Pour permettre à un maximum de personnes de voir le pape, un dispositif a été mis en place le long du parcours de Benoît XVI entre l'aéroport de Lavacolla et le centre historique de St Jacques. Environ 200 000 personnes étaient attendues et le centre historique a une capacité d'accueil d'environ 8000 personnes seulement. Des places ont donc été réservées le long des 11 kilomètres du parcours pour toutes les paroisses du diocèse, ainsi que pour les différents diocèses du pays. Par ailleurs 10 écrans géants ont été placés en différents endroits de la ville pour suivre la visite du pape dans la cathédrale.

Gisèle Plantec - Inma Álvarez