Le pape rappelle que prendre sa croix, c'est accueillir la volonté de Dieu

Paroles de Benoît XVI à l'Angélus

| 2541 clics

ROME, Dimanche 20 juin 2010 (ZENIT.org) - Prendre sa croix, c'est accueillir chaque jour la volonté de Dieu et réagir aux difficultés avec un surcroît de foi en Lui, a affirmé Benoît XVI, ce dimanche, avant la prière de l'Angélus, de la fenêtre de son bureau.

« Prendre sa croix signifie s'engager à vaincre le péché qui entrave le chemin vers Dieu, accueillir chaque jour la volonté du Seigneur, faire grandir sa foi surtout face aux problèmes, aux difficultés, à la souffrance », a déclaré le pape.

« A notre époque aussi, ils sont nombreux les chrétiens à travers le monde qui prennent chaque jour leur croix, que ce soit celle des épreuves quotidiennes ou celle qui a été provoquée par la barbarie humaine et qui exige parfois le courage du sacrifice extrême », a-t-il constaté.

Commentant l'Evangile de ce dimanche sur la profession de foi de Pierre qui reconnaît que Jésus est « le Messie de Dieu », Benoît XVI a souligné que Jésus renouvelle alors « à Pierre et aux autres disciples l'invitation à le suivre sur le chemin exigeant de l'amour jusqu'à la Croix ».

« A nous aussi, qui pouvons connaître le Seigneur à travers la foi dans sa Parole et dans les sacrements, Jésus propose de le suivre chaque jour et à nous aussi il rappelle que pour être ses disciples il faut s'approprier le pouvoir de sa Croix, sommet de nos biens et couronne de notre espérance », a-t-il affirmé.

La prière de l'Angélus a commencé avec un léger retard - pour lequel Benoît XVI s'est excusé - car auparavant, le pape a présidé la célébration d'ordination de 14 nouveaux prêtres du diocèse de Rome dans la basilique Saint-Pierre. Les pèlerins rassemblés place Saint-Pierre ont pu suivre la messe d'ordination grâce aux écrans géants situés sur la place.

« Le sacrement de l'Ordre manifeste, de la part de Dieu, une proximité attentionnée envers les hommes et, de la part de celui qui le reçoit, une pleine disponibilité à devenir un instrument de cette proximité, avec un amour radical pour le Christ et pour l'Eglise », a souligné le pape.

Il a conclu en confiant les nouveaux prêtres « qui se joignent à la foule de ceux que le Seigneur a appelés par leur nom », à l'intercession de la Vierge Marie afin « qu'ils soient toujours des disciples fidèles, de courageux annonciateurs de la Parole de Dieu et administrateurs de ses dons du salut ».

Gisèle Plantec