Le pape remet aux orthodoxes des reliques de saint André

Voyage du cardinal Bertone au Kazakhstan

| 1726 clics

ROME, Mercredi 1er décembre 2010 (ZENIT.org) - Le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat du Saint-Siège, a remis au nom de Benoît XVI, le 30 novembre, des reliques de saint André au métropolite d'Astana et du Kazakhstan Alexandre, au cours d'une célébration liturgique dans la cathédrale orthodoxe de l'Assomption à Astana, capitale du Kazakhstan.

Le cardinal, qui se trouve dans le pays à l'occasion du Sommet de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a été invité par les autorités kazakhes à accomplir une visite du 29 novembre au 4 décembre prochain.

Il s'agit d'un geste de grande importance œcuménique parce que cet Apôtre, dont la dépouille repose à Amalfi, est très vénéré dans la tradition byzantine.

Saint André, frère de saint Pierre, est considéré comme le premier évêque de Byzance (Constantinople), et est vénéré par les orthodoxes comme leur fondateur. La tradition affirme qu'il évangélisa la Grèce et la région du Caucase, et qu'il mourut crucifié en Achaïe.

Ses restes furent dérobés à Constantinople par des croisés durant le 13e siècle et transférés à Amalfi. La tête fut apportée en 1462 dans la basilique Saint-Pierre.

Par un geste historique, le 5 janvier 1964, le pape Paul VI remit la tête du saint au patriarche Athénagoras Ier. De son côté, le patriarche de Constantinople remis au pape Montini une icône représentant une accolade de saint André et de saint Pierre sous le regard du Christ ressuscité.

Le cardinal Bertone a voulu rappeler cet échange historique, qui a représenté une des pierres milliaires du dialogue œcuménique, mettant en continuité son geste accompli mardi à Astana.

« Aujourd'hui, à l'occasion de cette agréable rencontre avec vous, j'ai la joie d'accomplir la haute tâche qui m'a été confiée par le Saint-Père Benoît XVI de vous remettre un fragment des insignes reliques de l'apôtre saint André, qui sont vénérées en Italie dans la ville d'Amalfi », a affirmé le cardinal Bertone.

Le secrétaire d'Etat a remis les deux reliques au métropolite Alexandre. Elles seront conservées à Astana : l'une dans la cathédrale orthodoxe et l'autre dans la cathédrale catholique.

Un geste qui répond à la demande adressée par le métropolite orthodoxe et l'archevêque catholique au pape qui, comme l'a affirmé le cardinal Bertone, « a décidé de destiner aux Eglises respectives deux fragments des précieuses reliques. Ce choix revêt une signification profonde, car il souligne la vénération commune des Apôtres ».

Vers l'unité

Dans l'homélie prononcée mardi 30 novembre dans la cathédrale orthodoxe, le cardinal Bertone a aussi voulu adresser au patriarche de Moscou, dont l'Eglise orthodoxe kazakhe dépend canoniquement, un salut personnel de la part du pape.

Le cardinal Bertone a souhaité que cette visite puisse « susciter une impulsion renouvelée pour rassembler nos efforts pour que dans un avenir proche les disciples du Christ proclament l'Evangile d'une seule voix et d'un seul cœur, message d'espérance pour l'humanité tout entière ».

« J'ai plaisir à souligner que l'événement d'aujourd'hui, la remise de la relique de saint André que vous vénérez tant, coïncide avec le jour où, selon le calendrier de l'Eglise latine, on en célèbre la fête liturgique », a-t-il ajouté.

« André a été le premier à se mettre à la suite du Seigneur, Pierre a été appelé à confirmer ses frères dans la foi. Leur accolade sous le regard du Christ est une invitation à poursuivre le chemin entrepris, vers l'unité que nous entendons atteindre ensemble », a-t-il conclu.

Inma Álvarez