Le pape, souffrant, préside l'ordination de Mgr Vergez Alzaga, LC

Il annule tous ses rendez-vous du matin

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 868 clics

Enrhumé au point d'annuler ses rendez-vous de vendredi matin, 15 novembre 2013, le pape François a cependant présidé comme prévu l'ordination épiscopale de Mgr Fernando Vergez Alzaga, 68 ans, Espagnol, Légionnaire du Christ, secrétaire général du gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican, dans la basilique Saint-Pierre, à 16h30, ce vendredi.

Le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, a annoncé ce matin que le pape souffrait d'un léger rhume, mais que son état de santé ne présentait aucun motif "d'aucune préoccupation". 

La messe pour l'ordination épiscopale a duré plus d'une heure et demi. On peut en retrouver les images sur l'album de Zenit, sur Facebook.

"Fernando, frère très cher, tant de choses me reviennent en mémoire en ce moment. Elu par le Seigneur, réfléchis que tu as été choisi parmi les hommes et pour les hommes (...). L'épiscopat est le nom d'un service", a dit le pape, notamment, dans son homélie.

"Je pense, a-t-il ajouté, "à ce grand service de tendresse et de charité que tu as offert au cardinal Pironio. Je suis sûr qu'il est avec nous en ce moment et se réjouit. Au nom de l'Eglise, une fois de plus, je te remercie. Un service humble et silencieux. Un service de fils et de frère": 

Le cardinal argentin Pironio (1920-1998), a été l'audacieux inventeur des JMJ, avec Jean-Paul II, en tant que président du Conseil pontifical pour les laïcs: il aura organisé 11 JMJ. Sa cause de béatification et canonisation a été ouverte. Nous avons publié son Testament spirituel, son "Magnificat", en juillet dernier. Mgr Vergez Alzaga a été pendant de longues années son secrétaire particulier.

Le pape a aussi mentionné son prédécesseur à Buenos-Aires, le cardinal argentin AntonioQuarracino (1923-1998), "qui t'aimait tellement", a-t-il dit.

Il évoque le choeur des bénédictines de Victoria, près de Buenos Aires, qui suivaient la célébration en direct grâce au Centre de télévision du Vatican, avant d’aujouter : "Tu es bien accompagné aujourd’hui!"