Le pape souligne l'importance du rôle des consacré(e)s dans l'éducation

Discours aux religieux et religieuses engagées dans ce domaine en Grande Bretagne

| 1387 clics

ROME, Vendredi 17 septembre 2010 (ZENIT.org) - La présence des religieux et religieuses dans les écoles catholiques est importante car celle-ci est « un puissant rappel de l'esprit catholique », « qui doit imprégner tous les aspects de la vie scolaire ».

C'est ce que le pape Benoît XVI a déclaré ce vendredi matin dans son discours aux religieux et religieuses engagées dans l'enseignement catholique, prononcé dans la chapelle du St Mary's University College de Twickenham, dans la banlieue londonienne de Richmond, en présence notamment du ministre de l'éducation.

« Comme les rôles respectifs de l'Église et de l'État dans le domaine de l'éducation continuent d'évoluer, n'oubliez jamais que les religieux ont une contribution unique à donner à cet apostolat, par-dessus tout à cause de leurs vies consacrées à Dieu et du témoignage de fidélité et d'amour qu'ils rendent au Christ, le Maître suprême », a souligné le pape.

« La présence de religieux dans les écoles catholiques est vraiment un puissant rappel de l'esprit catholique, souvent remis en cause, qui doit imprégner tous les aspects de la vie scolaire. Cela s'étend bien au-delà d'un enseignement dont le contenu devrait toujours être conforme à la doctrine de l'Église, exigence qui va de soit. Cela veut dire que la vie de foi doit être la force motrice qui sous-tend toute activité dans l'école, pour que la mission de l'Église puisse être accomplie avec efficacité, et que les jeunes puissent découvrir la joie d'appartenir à « l'être pour tous » du Christ », a-t-il ajouté.

Le pape a rappelé que « le travail d'un professeur ne consiste pas seulement à transmettre des informations ou à enseigner des compétences pour procurer un profit économique à la société ».

« L'éducation n'est pas et ne doit jamais être considérée selon une optique purement utilitaire. Il s'agit de former la personne humaine, en lui donnant le bagage nécessaire pour vivre pleinement sa vie - en bref - il s'agit de transmettre la sagesse. Et la vraie sagesse est inséparable de la connaissance du Créateur », a-t-il ajouté.

Benoît XVI a conclu en insistant sur l'importance d'un « environnement sécurisant » pour les enfants et les jeunes. « Notre responsabilité envers ceux qui nous sont confiés pour leur formation chrétienne n'exige rien de moins, a-t-il affirmé. En effet, la vie de foi ne peut être éduquée avec efficacité que dans un climat de confiance respectueuse et affectueuse ».

« Je prie pour que cela reste la marque des écoles catholiques dans ce pays », a conclu le pape.

Gisèle Plantec