« Le Parvis des Gentils » et le dialogue avec les non-croyants

Editorial du P. Lombardi

| 1503 clics

ROME, Lundi 28 mars 2011 (ZENIT.org) - En promouvant le Parvis des Gentils, qui a eu sa première session à Paris les 24 et 25 mars sur le thème « Lumières, religions, raison commune », Benoît XVI a créé un nouveau point de départ dans le dialogue entre croyants et non-croyants, souligne le père Federico Lombardi S.J., directeur de la salle de presse du Saint-Siège, dans son éditorial d' Octava Dies, bulletin hebdomadaire du Centre de télévision du Vatican (CTV).

Le porte-parole du Saint-Siège, y analyse en particulier le message vidéo que le pape a adressé en particulier aux jeunes, le 25 mars, et qui a été projeté durant la cérémonie de clôture qui a eu lieu sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame (cf. ZENIT 27 mars 2011) .

Ce message, dit-il, est « un appel passionné à la recherche de la voie vers l'absolu, sans peur et méfiance réciproques ». Un message « positif, encourageant, pour abattre les barrières ».

« Le Dieu connu dans la foi demeure un Dieu mystérieux et ses adorateurs ne se sentent absolument pas éloignés de ceux qui cherchent vraiment un Dieu méconnu, « c'est pourquoi, explique-il, le pape invite à ne pas avoir peur et à parcourir ensemble 'le chemin vers un monde nouveau' ». Un chemin « fatiguant et sans raccourci », ajoute-t-il, mais « enthousiasmant de liberté, égalité et fraternité ».

Le père Lombardi rappelle que dès le premier jour de son pontificat, le pape a dit que « la question de Dieu est la première de toutes les questions, qu'elle concerne tout le monde, sans distinction et limite ».

« Parviendrons-nous à l'approfondir de nouveau, ensemble ? » interroge-t-il avant de conclure : «  « Le Parvis des Gentils est un excellent lieu de départ pour ce chemin ».