Le patriarche de Constantinople à Sibiu

Appel de Bartholomé Ier à la responsabilité chrétienne envers la création

| 1743 clics

ROME, Vendredi 7 septembre 2007 (ZENIT.org) – Dans le cadre du Troisième rassemblement œcuménique européen, en cours à Sibiu (Roumanie), le patriarche orthodoxe de Constantinople Bartholomé Ier a lancé un appel à une meilleure qualité de vie, fondée sur le respect de l’environnement et la promotion du développement durable comme expression de la responsabilité chrétienne envers la création.



« Nous sommes inquiets de voir que la création de Dieu continue, sans honte, d’être exploitée ; et même si notre planète se trouve également menacée, celle-ci pleure dans l’attente d’une rédemption et d’une protection de notre part », a déclaré le « Primus inter pares » du monde orthodoxe.

La question du changement climatique est une question à laquelle le patriarche œcuménique attache beaucoup d’importance. C’est d’ailleurs sous son haut patronage, et avec le soutien de l’organisation non gouvernementale Religion science et environnement, que s’est ouvert ce vendredi au Groenland, le grand symposium international consacré au thème : « L’Arctique : miroir de vie », devant réunir jusqu’au 12 septembre de nombreux experts qui soulèveront le problème de l’avenir des grands bassins hydriques dans le monde.

« Le climat et d’autres conditions sont pour nous source de grande préoccupation » a déclaré le patriarche orthodoxe qui s’est dit « véritablement inquiet face à l’air et l’oxygène que l’homme respire aujourd’hui et que les nouvelles générations – craint-il – chercheront en vain ».

« En fait, nous sommes très inquiets pour la survie de l’humanité sur ce continent et sur toute la planète », a-t-il conclu.

Le problème de la sauvegarde de la création est un des grands thèmes du IIIème rassemblement œcuménique européen sur « La lumière du Christ illumine tous les humains ; espoirs de renouveau et d’unité en Europe ». Cette question faisait l’objet, aujourd’hui vendredi, d’un forum axé sur la question des styles de vie responsables et durables.

La « Charte œcuménique » signée à Strasbourg en avril 2001 et dans laquelle les Eglises d’Europe s’engagent explicitement à promouvoir un style de vie responsable et durable, constitue une base pour la mise en place d’une « coalition de forces » nécessaire dans ce domaine.

Lors de l’audience générale de mercredi dernier 5 septembre, le pape a lui aussi exprimé sa préoccupation face aux changements climatiques. Dans ses paroles aux participants au symposium sur l’Arctique devant s’ouvrir au Groenland, il a salué « la prise de conscience croissante de la nécessité de préserver l'environnement » et appelé à « prier et travailler pour un plus grand respect des merveilles de la création divine ».

Déjà le dimanche précédent, lors d’une rencontre avec 500.000 jeunes catholiques italiens à Lorette (centre de l'Italie), Benoît XVI avait lancé un appel à protéger la planète, montrant du doigt « un développement qui n'a pas toujours su protéger les équilibres fragiles de la nature », et encourageant les jeunes à « faire des choix courageux avant qu'il ne soit trop tard ».