Le patriarche Kirill Ier offre un concert à Benoît XVI

Journées de culture et de spiritualité russe au Vatican

| 2654 clics


ROME, Lundi 10 mai 2010 (ZENIT.org) - Le patriarche Kirill Ier de Moscou et de toutes les Russies offre un concert à Benoît XVI à l'occasion de son anniversaire, le 20 mai à 18 h dans la salle Paul VI du Vatican. 

Le concert a lieu dans le cadre de la Journée de culture et de spiritualité russe organisée au Vatican et promue par le patriarche.  

« C'est un cadeau de l'Eglise orthodoxe russe » au pape pour son anniversaire, a précisé l'higoumène Philipp Vassiltsev. Un message du patriarche Kirill Ier devrait être lu à cette occasion par le métropolite Hilarion. Le pape prononcera une allocution à la fin du concert. 

L'orchestre national russe sera placé sous la direction de Carlo Ponti - fils de Sofia Loren et Carlo Ponti. Participeront aussi à ce concert le chœur du synode de Moscou, dirigé par Alexeï Puzakov, et la Chapelle des Cors de Russie, dirigé par Sergeï Pechanski. 

Le concert sera introduit par le métropolite Hilarion Alfeyev de Volokolamsk, président du Département des relations extérieures du patriarcat de Moscou. 

Les œuvres au programme, non encore connues, sont de Serge Rachmaninov (dont des psaumes), Nicolas Rimski-Korsakov (une chanson napolitaine !), Modeste Moussorgski (dont « L'Ange proclama »), de Dimitri Bortianski (sur un psaume), Piotr Tchaïkovski (une prière du matin, écrite pour des enfants), Vladimir Vavilov (l'Ave Maria attribué à G. Caccini). 

Mais ce sera aussi l'occasion de jouer une œuvre du Métropolite Hilarion Alfeyev : un « Chant de l'Ascension » extrait de sa symphonie pour Choeur et Orchestre en 5 parties). 

La « Passion selon Saint-Matthieu du même métropolite avait été présentée au Vatican, à Sainte-Cécile, avec un énorme succès en avril 2007. 

Le jeune métropolite - âgé de 44 ans - a déjà rencontré le pape Benoît XVI, le 18 septembre 2009, à Castel Gandolfo, à l'occasion d'une visite de 5 jours à Rome. 

Ces journées de culture russe sont un événement à la fois « culturel et artistique, religieux et œcuménique », a souligné le président du Conseil pontifical de la culture, Mgr Gianfranco Ravasi en présentant l'initiative au Vatican, le 7 mai. 

Pour Mgr Ravasi, ces relations se fondent sur une « compréhension amicale » qui s'est développée au cours de ces dernières années. Des relations au niveau « culturel » sont indispensables, dit-il, pour nourrir le « dialogue ». 

Du 14 au 18 mai, le métropolite Hilarion sera, avec une délégation du patriarcat de Moscou à Ravenne, Milan, Turin et Bologne : à Turin, la délégation vénèrera le Saint-Suaire, avec la communauté orthodoxe russe de la ville.  

Mgr Pasquale Iacobone, du Cnseil pontifical de la culture a insisté sur l'importance de ces contacts universitaires avant la rencontre de Rome. Il voit aussi dans ces manifestations le signe d'une « évolution impensable » auparavant dans les relations entre Rome et Moscou. 

Les Journées russes au Vatican auront lieu les 19 et 20 mai. Le métropolite rencontrera le cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, qu'il a rencontré l'an dernier également, et Mgr Ravasi. Il rencontrera ensuite la presse. Il déjeunera avec le cardinal Kasper, Mgr Ravasi et leurs proches collaborateurs. 

Le métropolite Hilarion inaugurera ensuite à la paroisse orthodoxe russe Sainte-Catherine de Rome, une exposition du photographe Vladimir Chodakov, sur « l'Eglise orthodoxe russe aujourd'hui ». 

A noter notamment un symposium sur : « Orthodoxes et catholiques en Europe aujourd'hui. Les racines chrétiennes et le patrimoine culturel d'Orient et d'Occident » aura lieu dans l'après-midi, avec le modérateur, l'Higoumène Philipp Vassiltsev, le métropolite Hilarion, le card. Kasper, Mgr Ravasi, Pavel Lungin, Andrea Riccardi et Boris Ananiev. 

Le lendemain, 20 mai, le patriarche célèbrera la Divine liturgie en la paroisse Sainte-Catherine. L'higoumène Philipp Vassiltsev a rappelé que cette paroisse a été inaugurée en 2007 par celui qui est aujourd'hui le patriarche Kirill Ier. Il souligne les bons rapports de cette paroisse avec ses voisines italiennes catholiques et les échanges quasi quotidiens. 

Anita S. Bourdin