Le philosophe Rémi Brague lauréat du Prix Ratzinger

Avec le P. Daley, jésuite des Etats-Unis

| 1556 clics

Anne Kurian

ROME, vendredi 28 septembre 2012 (ZENIT.org) – Les deux lauréats du Prix Ratzinger 2012 sont un philosophe et historien français, Rémi Brague et un prêtre étatsunien, Brian Edward Daley, sj.

Ils ont été présentés par le cardinal Camillo Ruini, président du « Prix Ratzinger » et du comité scientifique de la « Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI » et par Mgr Giuseppe Antonio Scotti, président de la « Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI », ce 28 septembre 2012 au Vatican.

La cérémonie de remise des prix, qui en est à sa deuxième édition, aura lieu le 20 octobre 2012. C’est le pape lui-même qui les remettra (cf. Zenit du 19 juillet 2012).

Une foi « sans complexe »

Présentant le français Rémi Brague, le cardinal Ruini s’est dit « très heureux » de cette nomination, confiant connaître personnellement le philosophe, qu’il a invité à intervenir à plusieurs occasions « dans le contexte du projet culturel de l’Eglise italienne ».

Pour le cardinal en effet, Rémi Brague est « un vrai philosophe » et en même temps un « grand historien de la pensée et de la culture », qui « unit à la force spéculative et à la vision historique une foi chrétienne et catholique profonde et explicite, sans complexe ».

Rémi Brague, 65 ans, est marié et père de 4 enfants. Il est professeur émérite de philosophie médiévale et arabe à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris I) et professeur de philosophie des religions européennes (Chaire de Romano Guardini) à l'Université Ludwig-Maximilian de Munich.

Professeur invité dans diverses universités étatsuniennes, espagnoles et italiennes, Rémi Brague est également membre de l'Institut de France (Académie des Sciences Morales et Politiques). Il a obtenu de nombreux prix internationaux, dont le Grand prix de philosophie de l’Académie Française.

Parmi ses nombreux livres, qui traitent de la philosophie grecque, de la philosophie médiévale chrétienne, juive et islamique, le cardinal Ruini a évoqué « Europe, la voie romaine » et « La Sagesse du monde. Histoire de l’expérience humaine de l’univers » traduits dans de nombreuses langues.

Rigueur scientifique et passion pour l’Evangile 

Poursuivant avec le P. Daley, le cardinal a estimé qu’il était « un grand historien de la théologie patristique », mais aussi un « homme engagé pleinement dans la vie et la mission de l’Eglise, qui unit de manière exemplaire la rigueur scientifique à la passion pour l’Evangile ».

Le P. Brian Edward Daley, 72 ans, est professeur de théologie à l'Université de Notre Dame (Indiana).

Il a beaucoup travaillé dans le domaine œcuménique, spécialement pour les rapports entre catholiques et orthodoxes, et est actuellement le Secrétaire exécutif de la partie catholique de l’organisme consultatif catholique-orthodoxe pour l’Amérique du Nord.

Le P. Daley est l’auteur d’ouvrages importants sur la doctrine du salut dans l’Ecriture Sainte et sur l’eschatologie dans la patristique. Il a aussi publié « un nombre incroyable d’articles scientifiques sur la théologie patristique, ainsi que sur des thèmes œcuméniques d’actualité », a indiqué le cardinal.

La question de Dieu

Mgr Scotti a quant à lui fait le point sur l’activité récente de la « Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI », fondée en mars 2010 par Benoît XVI et dont le but est de « mettre au centre de la réflexion la question de Dieu, « le Dieu vivant » ».

En effet, a ajouté Mgr Scotti en citant Benoît XVI, « l’obscurité sur Dieu et sur les valeurs sont la véritable menace pour notre existence et pour le monde en général. Si Dieu et les valeurs, la différence entre le bien et le mal restent dans l’obscurité, alors tous les autres éclairages, qui nous donnent un pouvoir incroyable, ne sont pas seulement des progrès, mais aussi des menaces ».

L’attribution du Prix Ratzinger a donc pour but de « rendre publique la "question de Dieu" », a souligné Mgr Scotti.

Outre ce Prix, la Fondation a deux autres activités, a-t-il expliqué : d’une part les « bourses d’étude » que la Fondation met à disposition pour des doctorants en théologie, d’autre part la « promotion de Congrès de haute valeur scientifique ».

Le premier congrès de ce genre a été organisé en 2011 en Pologne, à Bydgoszcz, avec 32 Universités de toute l’Europe, sur le thème « Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix ». Suite à ce congrès, le Centre d’études Ratzinger, sur initiative de l’université, de la région, du diocèse et de la commune, a été inauguré par le cardinal Bertone, le 11 juin 2012, à Bydgoszcz.

Le prochain congrès aura lieu à Rio de Janeiro, du 8 au 9 novembre 2012, sur le thème "Ce qui fait que l’homme est homme", a annoncé Mgr Scotti. Plus de 90 Universités ont déjà annoncé leur participation.