Le prêtre des pauvres

Un jésuite espagnol, apôtre de Madrid

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 567 clics

Le martyrologe romain fait aujorud'hui mémoire du bienheureux Joseph-Marie Rubio y Peralta (1864-1929), jésuite espagnol, "Apôtre de Madrid" et "prêtre des pauvres".

Il était andaloux, né à Dalias, dans la province d'Almeria. Il obtint le doctorat en droit canon à Madrid, où il fut oronné prêtre en 1887, et où il fut incardiné.

Prêtre diocésain, il demanda à entrer dans la Compagnie de Jésus où il fut reçu, à Grenade, en 1906, à l'âge de quarante-deux ans.

Revenu à Madrid après sa profession religieuse, il se voua à la prédication et au ministère de la réconciliation. Il aimait donner les Exercices spirituels aux laïcs madrilènes.

"Doué d'un tact exquis, disait Jean-Paul II lors de sa béatification, il trouvait toujours, comme directeur spirituel, le conseil approprié, la parole juste, la pénitence opportune, parfois exigeante, qui, pendant des années de patient et silencieux travail, forgèrent des apôtres, hommes et femmes de toutes les classes sociales qui, dans de nombreux cas, devinrent ses collaborateurs dans les œuvres d'assistance et de charité qu'il avait inspirées et qu'il dirigeait. Il fut un formateur de laïcs engagés auxquels il aimait répéter: 'Il faut se lancer!".