Le prince du Liechtenstein reçoit le prix "Path to Peace" 2001

Prix octroyé par la Mission du Saint-Siège aux Nations Unies

| 437 clics

ROME, dimanche 3 juin 2001 (ZENIT.org) – Le prince du Liechtenstein, Hans Adam II, vient de recevoir le prix "Path to Peace" 2001, remis par la Fondation promue par le Saint-Siège aux Nations Unies, en reconnaissance de son travail au service de la culture de la paix et des droits humains.



Le prix lui a été remis par l´archevêque Renato Martino, "ambassadeur" de Jean-Paul II près les Nations Unies, qui a créé la Fondation "Path to Peace" comme instrument pour promouvoir les projets humanitaires et aider à trouver des solutions aux conflits armés.

Le prix "Path to Peace" a déjà été remis au roi Baudouin I de Belgique, à Lech Walesa, ancien chef de l´Etat polonais, et Kofi Annan, actuel secrétaire général des Nations Unies.

Cette année, la fondation a voulu récompenser "les efforts pour la promotion de la paix à tous les niveaux de la société" accomplis par le chef d´Etat, qui a succédé en 1989 à son père Franz Joseph II. Le Liechtenstein compte un peu plus de 31.000 habitants, dont 25.000 baptisés dans l´Eglise catholique.

Au moment où il recevait son prix, jeudi dernier, à New York, le souverain a plaisanté sur les dimensions de son Etat qui ne possède pas d´armée et qui, a-t-il ajouté, n´a donc pas d´autre alternative que de défendre la liberté de religion, le respect de la loi, de la démocratie et des droits humains.

Le prince a expliqué que la science et la technologie nous ont apporté beaucoup ces dernières années, mais elles nous ont aussi donné le pouvoir de construire des armes de destruction de masse qui menacent la survie de toute l´humanité. Ceci a rendu encore plus indispensable le développement d´une culture de la paix dans les affaires internationales, car la guerre n´est plus une manière de résoudre les conflits même dans les pays les plus grands et les plus puissants.

Hans Adam II a expliqué qu´en tant que catholique il était fier du travail pour la paix réalisé par le Saint-Siège à l´ONU et dans le monde.

Mgr Martino, observateur permanent du Saint-Siège à l´ONU, a expliqué que la Fondation avait décidé de lui remettre ce prix en récompense de ses efforts pour promouvoir la paix à tous les niveaux de la société.

Avec sa vision du monde, enracinée dans le respect des droits humains et de la dignité de la personne, a-t-il expliqué, il a consacré ses énergies à promouvoir l´autodétermination pacifique des peuples, fondant également un Centre d´études sur ces thèmes, à l´Université de Princeton, aux Etats-Unis.

L´archevêque a ensuite rappelé l´intervention du prince du Liechtenstein à un séminaire organisé à l´ONU à New York, après la visite de Jean-Paul II en 1995. La liberté religieuse, avait déclaré Hans Adam, doit devenir l´un des fondements de la société, avec le respect de la loi et de la démocratie, si l´humanité veut vivre en paix et dans la prospérité.