Le programme des familles catholiques du IIIe millénaire

Rencontre des familles à Bresso, homélie de Benoît XVI

| 968 clics

Anita Bourdin

MILAN, dimanche 3 juin 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI a donne aux familles catholiques du IIIe millénaire un programme que l’on peut résumer ainsi : « Edifiez des communautés ecclésiales qui soient toujours plus famille, capables de refléter la beauté de la Trinité et d’évangéliser » en rayonnant de « la force de l’amour vécu ». Le pape demande aussi aux diocèses de prendre des initiatives pour les familles séparées.

C’est ce que le pape a indiqué dans son homélie, à Bresso, à l’occasion de la VIIe Rencontre mondiale des familles de Milan, qui a rassemblé un million de participants ce dimanche matin, 3 juin, dimanche de la sainte Trinité (cf. « Documents » pour le texte intégral en français).

Ce programme est résumé dans cette phrase de son homélie : « Nous sommes appelés à accueillir et à transmettre d’un commun accord les vérités de la foi ; à vivre l’amour réciproque et envers tous, en partageant joies et souffrances, en apprenant à demander et à accorder le pardon, en valorisant les différents charismes sous la conduite des pasteurs. En un mot, nous est confiée la tâche d’édifier des communautés ecclésiales qui soient toujours plus famille, capables de refléter la beauté de la Trinité et d’évangéliser non seulement par la parole mais, je dirais même, par « irradiation », par la force de l’amour vécu »

Le pape a évoqué les difficultés en affirmant que seul l’amour change le monde : « Votre vocation n’est pas facile à vivre, spécialement aujourd’hui, mais celle de l’amour est une réalité merveilleuse, elle est l’unique force qui peut vraiment transformer le monde ».

« Je voudrais aussi réserver un mot aux fidèles qui, tout en partageant les enseignements de l’Église sur la famille, sont marqués par des expériences douloureuses d’échec et de séparation », a annoncé le pape.

« Sachez, a-t-il insisté, que le Pape et l’Église vous soutiennent dans votre peine. Je vous encourage à rester unis à vos communautés, tout en souhaitant que les diocèses prennent des initiatives d’accueil et de proximité adéquates ».

Il a encouragé les catholiques à participer à la « transformation du monde », et à célébrer le jour du Seigneur : « Il est comme l’oasis où s’arrêter pour goûter la joie de la rencontre et étancher notre soif de Dieu ».