Le « projectile » du 13 mai 1981 dans la couronne de la Vierge de Fatima

Benoît XVI explique le sens du geste de Jean-Paul II

| 2342 clics

ROME, Mercredi 12 mai 2010 (ZENIT.org) - A son arrivée à Fatima, Benoît XVI interprète le geste de Jean-Paul II de donner une des balles qui l'ont frappé le 13 mai 1981 à la Vierge Marie : elle « symbolise nos préoccupations et nos souffrances » . Il remercie aussi « ceux qui, chaque jour, prient pour le Successeur de Pierre ».

Les premiers gestes de Benoît XVI à son arrivée à la chapelle des Apparitions de Fatima ont été de s'agenouiller pour prier la Vierge et de lui offrir une Rose d'Or.

« Je veux présenter à ton Cœur Immaculé les joies et les espérances ainsi que les problèmes et les souffrances de chacun de tes fils et de tes filles qui se trouvent ici, à la Cova da Iria, ou qui, de loin, nous sont unis. (...) Tous, je te les confie et te les consacre, Mère Très Sainte, Mère de Dieu et notre Mère » a dit Benoît XVI.

Puis il a souligné le sens du geste de Jean-Paul II : « Le Vénérable Pape Jean-Paul II, qui t'a rendu trois fois visite, ici à Fátima, et qui a remercié cette « main invisible » qui l'a délivré de la mort lors de l'attentat du treize mai, sur la Place Saint-Pierre, il y a presque trente ans, a voulu offrir au Sanctuaire de Fátima une balle qui l'avait blessé gravement et qui fut placée dans ta couronne de Reine de la Paix. C'est une profonde consolation pour nous de savoir que tu es couronnée non seulement avec l'argent et l'or de nos joies et de nos espérances, mais aussi avec le ‘projectile' qui symbolise nos préoccupations et nos souffrances ».

Le pape remercie la Vierge d'avoir inspiré aux Pastoureaux à prier pour le pape : « Je rends grâce, Mère bien-aimée, pour les prières et les sacrifices que les jeunes bergers de Fátima faisaient pour le Pape, guidés par les sentiments que tu leur avais inspirés au cours des apparitions. Je remercie aussi tous ceux qui, chaque jour, prient pour le Successeur de Pierre et pour ses intentions afin que le Pape soit fort dans la foi, audacieux dans l'espérance et ardent dans l'amour ».

A propos de la Rose, le pape a ajouté : « Mère bien-aimée de nous tous, je remets ici, dans ton Sanctuaire de Fátima, la Rose d'Or que j'ai apportée de Rome, en hommage de gratitude de la part du Pape pour les merveilles que le Tout-Puissant a accomplies à travers toi dans le cœur d'un grand nombre de pèlerins qui viennent ici dans cette maison qui est à toi ».

« Je suis sûr que les bergers de Fátima, les bienheureux Francisco et Jacinta, et la Servante de Dieu Lucia de Jésus nous accompagnent en cette heure de supplication et de jubilation », a conclu le pape.

Benoît XVI a ensuite placé au pied de la statue de la Vierge de Fatima une Rose d'Or entourée de trois boutons, comme les trois pastoureaux, entrelacés d'un rosaire de nacre et d'or, selon la tradition de Fatima.

Anita S. Bourdin