Le prophète de la reconstruction, du courage et de l'espérance

Le saint prophète Aggée

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 409 clics

Le martyrologe romin fait aujourd'hui mémoire du saint prophète Aggée, le prophète de la reconstruction, du courage et de l'espérance (VIe s. av. J.-C.).

Au temps de Zorobabel, gouverneur de Judée, le prophète Aggée exhorte le Peuple d'Israël à reconstruire le Temple de Jérusalem, pour abriter le trésor de toutes les Nations.

Aggée fait partie des « Douze petits prophètes » placés par le canon de la Bible catholique après les livres des prophètes Isaïe, Jérémie, Baruch, Ezéchiel et Daniel.

Il s’agit d’Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habaquq, Sophonie, Aggée, Zacharie, Malachie. Tous sont inscrits au martyrologe de l’Eglise catholique : ils ont préparé le Peuple d’Israël à accueillir la venue du Sauveur.

Les quatre oracles d’Aggée sont regroupés en deux chapitres respectivement de 15 et de 22 versets, datables d’août-décembre 520 av. J.-C. Aggée représente en effet le début de la dernière période prophétique, celle d’après le retour d'Israël de l’Exil à Babylone, sous l'empereur Darius, et l’heure est à la restauration.

Le prophète galvanise les énergies pour reconstruire la demeure du Très-Haut, sous l’impulsion de Zorobabel, l’élu, et du grand-prêtre Josué.  La reconstruction doit apporter la bénédiction et la prospérité : elle est présentée comme la condition de la venue du Seigneur et de son règne. L’espérance messianique renaît. Les travaux du Temple reprirent en septembre 520.

« Réfléchissez donc en votre cœur, à partir d’aujourd’hui et pour l’avenir, … depuis la jour où l’on posa la fondation du sanctuaire du Seigneur, si le grain manque encore au grenier et si encore vigne, figuier, grenadier et olivier ne produisent plus de fruit ! A partir d’aujourd’hui je bénirai ! », dit l’oracle.