Le rabbin Rosen salue l'exhortation "Evangelii Gaudium"

Significative pour le dialogue interreligieux

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 566 clics

Le rabbin David Rosen salue l’exhortation apostolique « La joie de l’Evangile » « Evangelii Gaudium » du pape François sur l’annonce de l’Evangile dans le monde d’aujourd’hui.

Le rabbin Rosen est Directeur international des affaires interreligieuses de l'AJC et de son Institut Heilbrunn pour la compréhension religieuse internationale.

La communauté juive américaine exprime en effet son appréciation pour cette exhortation, en particulier pour les parties consacrées au dialogue interreligieux, et tout spécialement aux relations avec le judaïsme.

« L’emphase donnée à l’importance des valeurs du judaïsme pour les chrétiens est particulièrement significative pour l’évolution de l’attitude de l’Eglise catholique envers le peuple juif », a estimé le rabbin David Rosen, directeur pour les affaires interreligieuses du Comité juif américain.

Le rabbin a par ailleurs insisté sur l’importance du dialogue interreligieux pour la promotion de la paix et pour apprendre à accepter les différences : l’exhortation « est un encouragement à plus de respect et harmonie dans notre monde ».

Voici le passage de "Evangelii Gaudium" sur Les relations avec le judaïsme:

247. "Un regard très spécial s’adresse au peuple juif, dont l’Alliance avec Dieu n’a jamais été révoquée, parce que « les dons et les appels de Dieu sont sans repentance » (Rm 11, 29). L’Église, qui partage avec le Judaïsme une part importante des Saintes Écritures, considère le peuple de l’Alliance et sa foi comme une racine sacrée de sa propre identité chrétienne (cf. Rm 11, 16-18). En tant que chrétiens, nous ne pouvons pas considérer le judaïsme comme une religion étrangère, ni classer les juifs parmi ceux qui sont appelés à laisser les idoles pour se convertir au vrai Dieu (cf. 1Th 1, 9). Nous croyons ensemble en l’unique Dieu qui agit dans l’histoire, et nous accueillons avec eux la commune Parole révélée.

248. "Le dialogue et l’amitié avec les fils d’Israël font partie de la vie des disciples de Jésus. L’affection qui s’est développée nous porte à nous lamenter sincèrement et amèrement sur les terribles persécutions dont ils furent l’objet, en particulier celles qui impliquent ou ont impliqué des chrétiens.

249. "Dieu continue à œuvrer dans le peuple de la première Alliance et fait naître des trésors de sagesse qui jaillissent de sa rencontre avec la Parole divine. Pour cela, l’Église aussi s’enrichit lorsqu’elle recueille les valeurs du Judaïsme. Même si certaines convictions chrétiennes sont inacceptables pour le Judaïsme, et l’Église ne peut pas cesser d’annoncer Jésus comme Seigneur et Messie, il existe une riche complémentarité qui nous permet de lire ensemble les textes de la Bible hébraïque et de nous aider mutuellement à approfondir les richesses de la Parole, de même qu’à partager beaucoup de convictions éthiques ainsi que la commune préoccupation pour la justice et le développement des peuples."

Avec Océane Le Gall pour la traduction