Le "retour" de François à Assise

"Un signe des temps"

Assise, (Zenit.org) Junno Arocho Esteves | 723 clics

Alors qu’à Assise les derniers préparatifs pour la visite tant attendue du pape François sont en cours, des centaines de pèlerins provenant d’Italie et du monde entier, sont déjà sur place et se promènent, enthousiastes, sur les lieux que le Saint-Père s’apprête à visiter.

La plupart sont concentrés sur la place juste devant la Basilique Saint-François. Beaucoup essaient de s’accaparer des places assises réservées tandis que les techniciens travaillent à la croix de saint Damien derrière le grand autel où le pape célèbrera la messe de 11h00. Bien que tant de papes, dans le cours de l’histoire, aient visité la basilique où repose la dépouille du Poverello, la visite pastorale de Jorge Mario Bergoglio est inédite, puisqu’il s’agit de la visite à Assise du premier pape de l’histoire de l’Eglise, à avoir pris le nom du saint et à en avoir fait son saint patron.

Peu après son élection, le pape a expliqué qu’il avait choisi ce nom en référence au saint d’Assise, après que le cardinal Claudio Hummes de Sao Paolo lui a dit: « N’oublie pas les pauvres ». « Ce mot, ‘les pauvres, les pauvres, est entré ici – a raconté Bergoglio en se touchant la tête, lors de sa rencontre avec les journalistes, le 16 mars –  Puis aussitôt, en relation avec les pauvres, il a pensé à François d’Assise ».

« Tout de suite après – a-t-il ajouté – j’ai pensé aux guerres, tandis que le scrutin se poursuivait, jusqu’à la fin des votes. Et François est l’homme de la paix. Et ainsi, le nom est arrivé dans mon cœur: François d’Assise. L’homme de la pauvreté, l’homme de la paix, l’homme qui aime la Création et veille sur elle ».

Et le choix de ce nom  fut le premier geste du nouveau pape qui fait brèche dans le cœur des fidèles. « Je crois que c’est un pape très moderne, le pape du peuple », confie à ZENIT Carol Wiener, une pèlerine de la Caroline du nord. « Il garde sa soi religieuse, sans avoir peur d’être informel, d’être ami avec les gens ».

« Je crois que tout ce qu’il fait est merveilleux », ajoute Carol, « et que tout ce qu’il fait ne peut qu’améliorer les sentiments des personnes près de lui. Je crois aussi que ce pape représente réellement toute l’humanité et qu’il œuvre pour la paix dans le monde ».

Au milieu de tous les fidèles et pèlerins qui attendent le pape, l’émotion plus forte est celle vécue par les membres de l’Ordre des Frères Mineurs. Frère Francisco, un novice de Spoleto déclare que la rencontre du pape avec son saint, suscite en lui « une grande joie ».

« Cette visite – dit-il  – est un signe des temps: un Pape qui, pour la première fois, a choisi le nom François, vient rendre visite à saint François et  réincarne l’esprit du Poverello. C’est pourquoi sa venue à Assise est fondamentale ».

le jeune franciscains a par ailleurs confié son espoir que le Saint-Père » puisse aider les fidèles, les jeunes en particulier, « à comprendre la volonté de Dieu dans leur vie ». Comme cela est arrivé à José Avilés, un équatorien qui vit à Pérouse et a confié à ZENIT: « Le pape François a beaucoup inspiré les choix de ma vie, comme Jean Paul II lorsque j’étais jeune ».

Pour José, « le chemin que le Saint-Père est en train de parcourir, sa manière d’être, inspire tout le monde à ouvrir son cœur », y compris « ceux qui se sentent aliénés par le monde ». Le pape argentin, a-t-il ajouté, fait tout »à travers les paroles, à travers les sacrements, à travers l’émotion qu’il transmet continuellement ». Et une visite comme celle de ce vendredi est une claire exhortation à suivre l’appel du Christ : prêcher l’Evangile à toutes les Nations ».

« Je suis ici – conclut Josè Avilés – par double dévotion: à Saint François et au pape François. Et j’espère recevoir la bénédiction de Dieu à travers celle du Successeur de Pierre ».

Traduction d'Océane Le Gall