Le rôle de Marie dans le dialogue entre catholiques et musulmans

| 1610 clics

ROME, Dimanche 2 juillet 2006 (ZENIT.org) – Magdi Allam, Egyptien de religion musulmane et vice-directeur du quotidien italien « Corriere delle Sera » encourage les musulmans vivant en Italie à visiter les sanctuaires dédiés à Marie.



Convaincu que Marie peut représenter un point de rencontre entre les catholiques et les musulmans, le journaliste égyptien a présenté sa proposition dans les pages du quotidien italien, et l’a relancée dans un bref entretien accordé à Zenit.

« Marie est une figure présente dans le Coran qui lui consacre une sourate tout entière ; elle est citée une trentaine de fois et dans les pays musulmans il existe des sanctuaires marials objet de la vénération de fidèles chrétiens et musulmans qui s’y rendent en pèlerinage », a-t-il affirmé.

« Si cela se produit dans les pays musulmans, pourquoi pas dans un pays chrétien, surtout à un moment historique où nous avons besoin de définir des symboles, des valeurs et des figures qui unissent les religions et qui unissent les spiritualités et les cultures ? » s’est-il interrogé.

« Je crois que le pèlerinage marial de Lorette en Italie peut représenter un moment de rencontre et de regroupement spirituel entre les musulmans et les catholiques autour de Marie, une figure religieuse vénérée par les deux religions », a-t-il déclaré.

Dans un article publié par le « Corriere della Sera » le 15 juin dernier, l’écrivain italien Vittorio Messori, auteur d’un livre-entretien avec Jean-Paul II et avec le cardinal Ratzinger, s’est joint à l’appel de Magdi Allam, affirmant que le dialogue entre les chrétiens et les musulmans « peut commencer par Marie ».