Le rosaire à Dachau

La force d'âme du père Narcisse

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 431 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire du bienheureux Narcisse Putz, prêtre et martyr polonais (1877-1942), victime du nazisme.

Prêtre du diocèse de Poznan, Narcisse Putz était curé de paroisse lorsque les troupes du IIIe Reich envahirent la Pologne, le 1erseptembre 1939. Dès les premières semaines de l’Occupation, les pasteurs les plus influents furent arrêtés, déportés ou exécutés sans autre forme de procès, dans l’intention de décapiter la résistance catholique.

Le P. Narcisse fut arrêté à son tour, le 9 novembre, en la fête de la Dédicace. Comme des milliers d’autres prêtres catholiques, il fut ensuite déporté à Dachau, où Hitler les retenait en otage, comptant ainsi limiter les protestations du pape et des évêques contre ses exactions. De fait, les discours de Pie XII à Radio Vatican contre la politique du Führer provoquèrent des mesures de rétorsion contre les prisonniers.

Dans ces conditions extrêmes, Narcisse Putz manifesta une profonde maturité spirituelle. Lorsqu’il travaillait dans les carrières de pierres, il méditait en secret le Chemin de Croix et priait le rosaire. Il remit son âme à Dieu le 5 décembre 1942, épuisé par les maladies et les atrocités subies dans le camp.