Le Saint-Siège appelle à relancer la lutte contre la pauvreté

Mgr Migliore indique trois priorités à l’ONU

| 1054 clics

ROME, Vendredi 10 février 2006 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège appelle à relancer la lutte contre la pauvreté dans le monde, surtout en Afrique, laissée de côté par les politiques de développement économique, proteste l’Observateur permanent du Saint-Siège à l’ONU, Mgr Celestino Migliore.



Mgr Migliore est en effet intervenu dans ce sens devant la Commission de l’ONU pour le Développement social.

Mgr Migliore souligne les trois priorités à mettre en place dans ce dessein: « améliorer les conditions du commerce, redoubler l’assistance humanitaire et fournir un nouveau allégement de la dette ».

« S’il est vrai, faisait-il observer, que la proportion de la population mondiale qui vit dans la pauvreté extrême est descendue de 40 à 21 % entre 1981 et 2001, il est cependant vrai que trop de pays et de personnes vivent encore de hauts niveaux de pauvreté ».

Mgr Migliore a demandé par conséquent « de nouveaux efforts de la part de la communauté internationale » pour combattre « la dure réalité de la pauvreté ».

Différents pays d’Asie ont en effet accompli des pas en avant, en revanche l’Afrique sub-saharienne a enregistré « peu de progrès ou pas du tout » dans les années quatre-vingt-dix.

Selon la Banque mondiale, depuis 1980, le nombre des Africains qui vivent aujourd’hui avec moins d’un dollar par jour est passé de 165 millions et 365 millions!

« Si cette tendance continue, avertissait Mgr Migliore, seuls 8 pays d’Afrique diminueront de moitié la pauvreté extrême d’ici 2015 ».

L’expérience de certains pays en voie de développement, particulièrement en Asie, « montre clairement, expliquait Mgr Migliore, qu’une rapide réduction de la pauvreté n’est pas possible sans une croissance économique soutenue où le pauvre partage les bénéfices de façon équitable ».