Le Saint-Siège demande un accès plus équitable aux soins de santé

Message pour la Journée de collecte du médicament

Rome, (Zenit.org) Mgr Zygmunt Zimowski | 749 clics

Le Saint-Siège demande « un accès plus équitable aux soins et aux médicaments, partout et pour toutes les couches de population, avec une attention particulière aux plus faibles : les enfants et les personnes âgées, les pauvres et les marginalisés ».

Mgr Zygmunt Zimowski, président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, publie un message à l’occasion de la XIVe Journée de collecte du médicament, célébrée dans plusieurs pays européens, dont l’Italie, le 8 février 2014.

Message du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé

“Oeuvrer dans un esprit de justice, de miséricorde et de solidarité”

Samedi prochain, 8 février, se tiendra, en Italie et dans certains autres pays européens, la Journée de collecte du médicament. L’initiative, que je souhaite voir étendue à un nombre de nations toujours plus grand, représente un corollaire de la Journée mondiale du malade, qui se célèbrera mardi 11 février sur le thème : « Foi et charité : "Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères" » (1 Jn 3,16).

Cette XIVe édition de la collecte du médicament constitue une occasion privilégiée de rappeler qu’encore aujourd’hui, dans environ 90 pays du monde, la population reçoit de son système de santé moins de la moitié des médicaments de base nécessaires. Nous devons donc fortement nous impliquer aussi en ce domaine pour que, comme l’a souligné sa Sainteté le pape François en octobre dernier à propos de Lampedusa, non seulement « les principaux droits civils et politiques » soient garantis, mais que soit offerte « à chacun la possibilité d’accéder effectivement aux moyens essentiels de subsistance, la nourriture, l'eau, le logement, les soins de santé, l’instruction, et la possibilité de former et soutenir une famille ».

Le problème de l’accès aux thérapies médicamenteuses nécessaires a de graves conséquences dans les pays économiquement défavorisés et pas seulement. La conjoncture économique, qui frappe aussi certains parmi les Etats “riches”, a fortement influé, autant sur les systèmes de santé nationaux que sur les possibilités d’accès des personnes et des familles aux thérapies indispensables.

En réfléchissant sur l’importance, pour chacun de nous, d’être toujours responsable et juste dans l’utilisation des médicaments, je désire remercier, en cette Journée de collecte du médicament, tous les pharmaciens et les entreprises pharmaceutiques qui savent unir les vraies exigences de leurs activités à l’engagement caritatif ou solidaire, en termes nationaux ou internationaux. La dignité de la profession pharmaceutique demande qu’elle soit « régie par un code moral rigoureux », soulignait à ce sujet le bienheureux pape Jean Paul II, dans son Discours à la Fédération internationale des pharmaciens catholiques, en 1990. « Ceci est particulièrement important dans la distribution des médicaments - de même que dans leur conception et leur usage », continuait le pape qui sera proclamé saint le 27 avril prochain. « Le respect de ce code de comportement suppose la fidélité à certains principes intangibles que la mission des baptisés et le devoir du témoignage chrétien rendent particulièrement actuels. »

La Journée de collecte du médicament 2014 peut donc être une occasion de réfléchir et, pour autant que ce soit possible, d’oeuvrer dans un esprit de justice, de miséricorde et de solidarité, en faveur d’un accès plus équitable aux soins et aux médicaments partout et pour toutes les couches de population, avec une attention particulière aux plus faibles : les enfants et les personnes âgées, les pauvres et les marginalisés.

Du point de vue international, enfin, comme souligné dans l’encyclique Caritas in Veritate du pape Benoît XVI, il est toujours plus urgent que « les Etats économiquement plus développés » fassent « tout leur possible pour destiner aux aides au développement un pourcentage plus important de leur produit intérieur brut, en respectant les engagements pris dans ce domaine au niveau de la communauté internationale » .

                Avec ma prière et ma bénédiction,

                                                                              Zygmunt Zimowski

Cité du Vatican, 6 février 2014

Traduction de Zenit, Anne Kurian