Le Saint-Siège insiste sur le rôle des parents dans l'éducation

Et plaide pour la contribution des jeunes dans la société

| 1463 clics

Anne Kurian

ROME, vendredi 27 avril 2012 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège insiste sur le rôle « fondamental » des parents dans l’éducation de leurs enfants et plaide pour la contribution des jeunes dans la société, dans une intervention au Siège de l’ONU à New-York.

La délégation du Saint-Siège à New York, est intervenue au cours de la 45eSession de la Conférence sur la population et le développement (23-27 Avril 2012), le 24 avril.

Le rôle « fondamental » des parents dans l’éducation

La délégation du Saint-Siège confie sa préoccupation face à une « tendance déconcertante » : « le désir de la part de certains de minimiser le rôle des parents dans l’éducation de leurs enfants, comme pour suggérer que ce n’est pas le rôle des parents, mais celui de l’Etat. »

Pour le Saint-Siège, « il est important que la relation naturelle et donc essentielle entre les parents et leurs enfants soit affirmée et soutenue, non pas affaiblie ».

A ce titre, il souligne que, si l’Etat a une « responsabilité » pour « fournir des services d’éducation », cependant le « droit d’éduquer » est une « responsabilité fondamentale » des parents, institutions religieuses et communautés locales. L’Etat doit donc « respecter les choix que font les parents pour leurs enfants et éviter les tentatives d’endoctrinement idéologique ».

En ce sens, le système éducationnel fonctionne « correctement » lorsqu’il inclue la « participation des parents, de la famille, des organisations religieuses et d’autres organisations de la société civile et du secteur privé » dans la planification et la mise en œuvre de politiques éducationnelles. 

De même, les parents ont « le droit et le devoir » de choisir les écoles de leurs enfants, y compris à domicile, insiste-t-il, rappelant à ce sujet qu’il existe « 250.000 écoles catholiques dans le monde ».

Promouvoir l’emploi des jeunes

La délégation du Saint-Siège réaffirme par ailleurs le rôle « essentiel » de l’éducation, pour « une croissance économique durable et équitable, l’éradication de la pauvreté, le développement durable et la lutte contre l’injustice et de l’inégalité ».

Le Saint-Siège se réjouit en ce sens de la prise de position du Secrétaire général de l’ONU, monsieur Ban Ki-moon qui a réaffirmé l’importance des familles dans la formation des adolescents et des jeunes.

Revenant sur « l’éducation primaire universelle en 2015 » visée par l’ONU, le Saint-Siège souligne la nécessite de fournir « l’éducation secondaire et les opportunités de formation professionnelle » aux jeunes de pays en voie de développement et aux jeunes migrants.

Il est important, poursuit-il, que les Etats promeuvent « l’emploi des jeunes » dans leur politique de développement national, en mettant en avant des « emplois convenables » et « l’éradication du travail des enfants ».

Pour conclure, le Saint-Siège invite à placer « la personne humaine au centre de toutes les préoccupations », respectant ainsi « la nature de la famille », le « rôle des parents », et affirmant « la contribution des jeunes envers la société ».