Le Saint-Siège pour une « une couverture universelle » de santé

65ème Assemblée mondiale de la santé : intervention de Mgr Zimowski

| 987 clics

Anita Bourdin

ROME, jeudi 24 mai 2012 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège plaide pour « un engagement plus grand à tous les niveaux » en faveur du «  droit à la santé » par « l’accès aux soins de santé de base ». C’est pourquoi il demande « l’insertion de la question de la couverture universelle » dans les discussions internationales sur le « développement sanitaire ou social » et « son intégration comme priorité dans le programme de développement global ».

Mgr Zygmunt Zimowski, président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, est en effet intervenu à Genève, le 23 mai, dans le cadre de la 65ème Assemblée mondiale de la santé (21-26 mai), en tant que chef de la délégation du Saint-Siège (cf. « Documents » pour le texte intégral).

« Un engagement plus grand à tous les niveaux est nécessaire afin d’assurer que le droit à la santé devienne effectif en encourageant l’accès aux soins de santé de base. Dans ce but, la délégation du Saint-Siège soutien l’insertion de la question de la couverture universelle dans les rencontres au plus haut niveau concernant le développement sanitaire ou social, ainsi que son intégration comme priorité dans le programme de développement global », déclare Mgr Zimowski.

Il dit la conviction de sa délégation que « dans l’effort pour promouvoir la couverture universelle, des valeurs fondamentales comme l’équité, les droits humains et la justice sociale doivent devenir des objectifs explicites à atteindre ».

Le Saint-Siège lance donc un appel à « une plus grande solidarité » et à « un engagement global dans l’aide au développement de la santé », par la coopération des Etats et « de la société civile, des différentes réalités associatives et communautaires dont la contribution à la prestation des services de santé est fondamentale », dans le respect du principe de « subsidiarité ».

Enfin, Mgr Zimowski souligne que « les organisations fondées sur la foi et les institutions sanitaires de l’Église, inspirées par la charité, font partie à plein titre de ces forces vives qui opèrent dans le contexte de la santé ».

Il cite les chiffres : « Avec plus de 120.000 institutions sociales et sanitaires présentes dans le monde, l’Église catholique constitue, dans de nombreux pays économiquement faibles, un partenaire significatif de l’État dans la fourniture de services de santé ».