Le saint témoignage d'un prêtre âgé

L'Eglise du Vietnam sous la tempête

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 583 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire d'un saint prêtre du Vietnam, Luc Vu Ba Loan, martyr par amour de Jésus, le Vivant (1756-1840).

A Hanoï, au Vietnam, l'Eglise fête en effet spécialement aujourd'hui ce prêtre âgé qui subit la persécution de l'empereur Minh Mang (1820-1841). Son édit du 6 janvier 1833 déclarait en effet le christianisme comme "religion perverse": "Nous ordonnons à tous ceux qui suivent cette religion, depuis le Mandarin jusqu'au dernier du peuple, de l'abandonner sincèrement s'ils reconnaissent et redoutent notre puissance. Nous voulons que les Mandarins examinent avec soin si les Chrétiens qui se trouvent sur leur territoire se préparent à obéir à nos ordres et qu'ils les contraignent à fouler la croix aux pieds en leur présence; après quoi ils leur feront grâce cette fois. Quant aux maisons de culte et aux habitations de prêtres, ils devront veiller à ce qu'elles soient  entièrement rasées, et si dorénavant quelqu'un de nos sujets est reconnu coupable de confesser ces doctrines abominables, il sera puni avec la dernière rigueur, afin de détruire à sa racine la religion perverse."

La persécution se fit plus violente en 1836 et elle gagna le Tonkin l'année suivante. Deux ans avant sa mort, l'empereur publia un dernier édit dans lequel il accordait un délai d'un an aux Chrétiens pour apostasier. Le père Luc Vu Ba Loan mourut décapité pour l'amour du Christ.