Le saumon et l'anneau d'un saint bien-aimé

Mais il n'a pas vécu 185 ans, vraisemblablement

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 277 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire d'un saint écossais dont les emblèmes sont encore très présent dans la ville de Glasgow, en Ecosse: Kentigern le bien-aimé, évêque et abbé (+603), qui établit son siège épiscopal en cette ville. Il y rassembla, dit-on, une grande foule de moines ayant adopté la manière de vivre de l’Eglise primitive.

Saint Kentigern était Picte d'origine. "Mungo" signifie "chéri": c'était son surnom. Il aurait été éduqué à Culross par saint Serf, dans la tradition austère des moines irlandais.

Il commença sa vie missionnaire à Cathures, sur la rivière Clyde, justement à l'emplacement. C'est ainsi qu'il devint le premier évêque de la ville.

Mais c'est l'exil qui devait lui donner l'occasion de déployer tout son zèle apostolique: il évangélisa alors la région de Carlisle et de la Cumbria.

Revenu à Strathclyde, il vécut à Hoddam - aujourd'hui Dumfries -, et à Glasgow. C'est là qu'il remit son âme à Dieu. Comme l'un de ses biographes lui attribue 185 ans à sa mort, on estime qu'il a pu vivre en fait jusqu'à l'âge de 85 ans.

Il a été choisi comme saint patron dans le nord-ouest de l'Angleterre et le sud-ouest de l'Ecosse. La cathédrale de Glasgow s'honore d'abriter ses reliques.

Une légende lui attribuant d'avoir fait retrouver miraculeusement l'anneau de la reine dans un saumon, le saumon et l'anneau apparaissent sur les armes de la ville, et donc sur beaucoup d'édifices publics ou même à la base des lampadaires des jardins de la ville.