Le secret de la joie et du vrai bonheur, selon Benoît XVI

Allocution du pape avant l'angelus, dimanche 14 octobre 2012

| 1495 clics

Hélène Ginabat

ROME, dimanche 14 octobre 2012 (ZENIT.org) – Pour Benoît XVI, le bonheur et la vie éternelle s’accompagnent du "détachement": il exhorte à utiliser ses biens « de manière évangélique », c’est-à-dire à « entrer dans la logique du don ».

Le pape a en effet parlé en italien ce 14 octobre, avant la prière dominicale de l’angelus, entouré de visiteurs du monde entier, à midi, place Saint-Pierre. Il a commenté l’évangile selon saint Marc lu à la messe de ce dimanche: le passage dit du « jeune homme riche ».

« Tout  part d’une rencontre, dit Benoît XVI : celle de Jésus avec quelqu’un qui avait de grands biens » et qui observait les commandements de Dieu, mais « qui n’avait pas encore trouvé le vrai bonheur ». Jésus l’invite à tout donner aux pauvres et à le suivre. Mais le jeune homme, explique le pape, « au lieu d’accueillir avec joie l’invitation de Jésus, s’en va tout triste ».

Benoît XVI fait observer que Jésus saisit le désir profond du jeune homme et « fixe sur lui son regard plein d’amour, le regard de Dieu ». Mais Jésus comprend aussi que sa difficulté réside dans son attachement aux biens matériels, explique en substance le pape.

Aux disciples, qui s’inquiètent de savoir qui peut entrer dans le Royaume des cieux, Jésus répond que « c’est très difficile », mais que « ce n’est pas impossible », précise-t-il.

Le pape a actualisé cet épisode en disant en français : « Aujourd’hui encore, vivre pour Dieu nous oblige à faire des choix pour avancer. Ils sont parfois difficiles. Mais nous savons que Dieu nous accompagne et nous aide à faire le bien, car sa grâce nous devance toujours ».

Il conclut en donnant l’exemple des nombreux saints dans l’Eglise qui ont suivi le Christ sur cette voie du détachement, du don de soi et du bonheur, à commencer par la Vierge Marie qu'il invoque par le vocable de « Trône de la Sagesse ».

En français, il a insisté sur la prière du chapelet en disant : « En ce mois du Rosaire, tournons-nous vers la Vierge Marie. Elle a su accueillir et vivre de la Parole de Dieu. Confions-lui également nos familles et tous les participants rassemblés ici en Synode pour réfléchir et échanger sur la Nouvelle Évangélisation ! »