"Le silence de Dieu ne signifie pas absence", explique Jean-Paul II

Audience générale, catéchèse liturgique

| 1448 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 2 avril 2003 (ZENIT.org) - "Le silence de Dieu ne signifie pas absence", expliquait Jean-Paul II ce mercredi, lors de sa catéchèse liturgique sur le cantique du chapitre 42 du livre du prophète Isaïe, à l'audience générale du mercredi qui s'est tenue place Saint-Pierre, devant quelque 12.000 visiteurs.



Le pape a poursuivi ses catéchèses sur les psaumes et les cantiques de la prière matinale des laudes par ce cantique (Is 42,10-16) que l'Eglise latine chante aux laudes du lundi de la quatrième semaine liturgique.

Ce cantique composé après la fin de l'Exil de Babylone, s'ouvre, expliquait le pape, par une invitation à "chanter au Seigneur un chant nouveau", à le louer pour la libération et le salut de son peuple.

"Tous les habitants de la terre sont invités à former comme un immense choeur pour acclamer le Seigneur dans la joie et le glorifier", ajoutait Jean-Paul II.

Et d'expliquer: "A l’invitation du cantique, c’est le monde entier qui est convoqué pour chanter un «chant nouveau», pour acclamer le Seigneur qui vient. Après la louange du peuple, Dieu apparaît, commençant par rappeler que «longtemps il s’est tu»".

"Ce silence divin, insistait le pape, n’est pas une absence, comme si Dieu abandonnait l’histoire aux mains des méchants; il est comme «le travail de la femme qui enfante». Car, dans le silence, Dieu fait surgir un monde nouveau et il ouvre les yeux des aveugles pour qu’ils voient la lumière".

Le pape faisait cette invitation aux pèlerins: "Chaque jour, le croyant doit savoir distinguer les signes de l’action divine : découvrir la présence de Dieu dans l’espace et dans le temps, mais aussi en nous, est réellement source d’espérance et de confiance, même quand notre cœur est troublé".

Jean-Paul II concluait: "Je salue cordialement les pèlerins de langue française présents à cette audience. Que le Seigneur éclaire votre chemin et qu’il vous conduise à la joie de Pâques!"