Le « souvenir inoubliable » de Jean-Paul Ier, par Benoît XVI

Un miracle pourrait être authentifié

| 1422 clics

ROME, Mercredi 28 septembre 2005 (ZENIT.org) – Benoît XVI évoque le « souvenir inoubliable » de Jean-Paul Ier.



Le pape a en effet évoqué le « pape au sourire », dont le pontificat a duré 33 jours pendant l’été 1978, lors de l’audience générale, à l’occasion de l’anniversaire de sa « naissance au ciel », le 28 Septembre 1978. Il avait été élu comme Successeur de Pierre le 26 août précédent après un seul jour de conclave.

« Je salue les fidèles du diocèse de Belluno-Feltre, a dit le pape en italien à la fin de l’audience, qui sont venus à Rome avec leur évêque Mgr Giuseppe Andrich, pour faire mémoire, avec gratitude et prière, de mon vénéré prédécesseur le Serviteur de Dieu Jean-Paul Ier, en l’anniversaire de sa disparition ».

Il est « inoubliable pour nous tous », a jouté le pape, en sortant de son texte écrit.

Une messe a été célébrée dimanche dernier, 25 septembre à Canale d’Agordo, pour marquer le 27e anniversaire de la mort du pape Luciani qui repose dans les grottes vaticanes non loin de son successeur Jean-Paul II.

Sa cause de béatification a été ouverte le 23 novembre 2003 lors d’une célébration en la cathédrale de Belluno.

Le diocèse de Belluno-Feltre a ouvert, en 1982, à Santa Giustina Bellunese un centre de spiritualité et de culture « Papa Luciani », animé par deux prêtres et quatre religieuses des Petites Sœurs de la Sainte-Famille. Son objectif est de « faire mémoire du pape de Belluno qui a donné au monde entier un témoignage de sérénité et de foi qui sont encore aujourd’hui lumineux pour tant de personnes ».

Un site Internet (www.papaluciani.it) a été ouvert pour accompagner le procès de béatification.

Le postulateur actuel, Mgr Giorgio Lise, juge au tribunal ecclésiastique de la région « Triveneto » et directeur du centre « papa Luciani » souligne dans un entretien en italien avec « Korazym » (www.korazym.org) que « l’humilité, l’abandon confiant à Dieu et l’espérance sont les caractéristiques de sa spiritualité ».

Il a laissé le souvenir, ajoute-t-il, d’un « grand pasteur, fidèle à l’Eglise jusqu’à l’impopularité, et proche des gens simples et humbles ».

Le postulateur fait également état d’un « présumé miracle « qui devrait être soumis à l’examen de la congrégation romaine pour les causes des saints.

Un point sur lequel le postulateur se montre formel, en dépit des polémiques : « Je suis certain que le pape Luciani est mort de mort naturelle, probablement d’une embolie ».

Pour ce qui est de la relation du pape actuel avec le défunt pape Albino Luciani, Mgr Lise confie que lors de la visite du cardinal Ratzinger au centre, en 2004, il a exprimé son « admiration » pour le pape Luciani et il a dit son vœu de voir « bientôt reconnue sa sainteté ».

Une émission sur le pape Jean-Paul Ier a obtenu récemment en Italie, sur RAI TRE plus de trois millions de téléspectateurs soit plus de 13, 5 % de parts de marché, et plus de treize millions de « contacts » : l’un des programmes les plus regardés lors de cette soirée.