Le « style africain » apprécié au Vatican

Et la "symphonie de la communion ecclésiale"

| 1658 clics

ROME, lundi 5 mars 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI apprécie que le « style africain » se soit invité au Vatican pour la retraite de carême de la Curie, participant ainsi à la « symphonie de la communion ecclésiale ».

Le prédicateur de la retraite (dimanche 26 février-samedi 3 mars) était en effet le cardinal congolais Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa. Le pape le remercie du « précieux service » rendu, dans une lettre écrite au terme de la semaine d’Exercices spirituels.

Benoît XVI se réjouit tout particulièrement d’avoir pu « cueillir » dans la « présence » et dans le « style » du cardinal « fils de l’Afrique », « le témoignage de foi particulier de l’Eglise qui croit, espère et aime sur le continent africain ».

Ce « patrimoine spirituel », poursuit le pape, constitue une « grande richesse » pour tout le peuple de Dieu et pour le monde entier, « spécialement dans la perspective de la nouvelle évangélisation ».

En ce sens, Benoît XVI invite la « variété des provenances géographiques et culturelles » à s’exprimer de façon « symphonique », « dans l’unité du Corps mystique ». L’échange de dons, affirme-t-il, est « l’un des aspects les plus beaux de la communion ecclésiale ».

Il fait observer que grâce à ce parcours, les participants de cette retraite ont été « remplis d’une profonde reconnaissance envers Dieu », pour son "grand amour" (1 Jn 3,1) donné aux hommes, unis à Lui dans une « relation filiale ».

Cette relation filiale constitue, souligne-t-il, la « plus profonde réalité » humaine, et elle se manifestera pleinement lorsque, comms le dit la IIIe Prière eucharistique : « Nos yeux verront [son] visage et nous serons semblables à [lui] ».

Pour conclure, le pape invoque « l’abondance des récompenses divines » pour le cardinal congolais et lui donne une bénédiction apostolique toute « spéciale », qu’il étend « aux prêtres et aux fidèles » confiés à sa charité pastorale.

Anne Kurian