Le synode, né de la vie de l'Eglise, pour donner la vie

Remerciements de Benoît XVI

| 1441 clics

Anita Bourdin

ROME, samedi 27 octobre 2012 (ZENIT.org) –  Les « propositions » du synode serviront à « élaborer un document qui vient de la vie et devrait engendrer la vie » : c’est en ces termes que Benoît XVI a évoqué la liste des « propositions » approuvée par le synode, ainsi que les témoignages du Cambodge et de Norvège.

Le vote final de ces « Propositions » a eu lieu ce samedi matin, 27 octobre, à l’occasion de la 22econgrégation générale.

Pour Benoît XVI, c’est la vraie « vie » de l’Eglise que manifestent ces propositions : « Ces Propositiones sont un testament, un don, qui m’est donné pour nous, pour élaborer un document qui vient de la vie et devrait engendrer la vie ».

Le pape a souligné combien il a été pour lui « édifiant, consolant et encouragant » de voir pendant le synode « le miroir de l’Eglise universelle, avec ses souffrances, ses menaces, ses dangers et ses joies, ses expériences de la présence du Seigneur, même dans des situations difficiles ».

Insistant sur cette « vie », il a proposé un bilan de la vie du synode en termes ecclésiologiques : « Nous avons perçu comemnt l’Eglise aujourd’hui aussi grandit, vit. Je pense, par exemple, à ce qui nous a été dit du Cambodge, où l’Eglise, la foi renaissent ; ou aussi sur la Norvège, et tant d’autres.  Nous voyons comment aujorud’hui aussi là où l’on ne s’y attendais aps, le Seigneur est présent et puissant, et le Seigneur agit aussi à travers notre travail et nos réflexions ».

« Même si l’Eglise perçoit des vents contraires, cependant, elle perçoit avant tout le vent de l’Esprit Saint qui nous aide, nous montre la juste voie ; et ainsi, avec un nouvel enthousiasme, me semble-t-il, nos somems en chemin et nous remerciaons le Seigneur parce qu’il nous a donné cette rencontre vraiment catholique ».

« Je vous remercie tous, a ajouté le pape : les pères du synode, les auditeurs, avec des témoignages souvent très émouvants, les experts, les délégués fraternels qui nous ont aidés ; et nous savons que nous voulons tous annoncer le Christ et son Evangile et combattre, en ce temps difficile, pour la présence de la vérité du Christ et pour son annonce ».

« Je voudrais surtout, a-t-il dit, remercier nos présidents qui nous ont guidés avec douceur et décision, les rapporteurs qui ont travaillé jour et nuit. Je pense toujours que c’est un peu contre le droit naturel de travailler ausis la nuit, mais s’ils le font volontairement, on peut remercier et nous devons nous sentir reconnaissants, et, naturellement, notre secrétaire général, infatigable et riche d’idées » : il désignait ainsi l’archevêque croate, Mgr Nikola Eterovic.

Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique de Phnom Penh, a évoqué le Cambodge au synode (cf. Zenit du 17 octobre 2012 et Zenit du 26 octobre 2012).

Et la croissance de la vie de l’Eglise en Norvège a été présentée le 13 octobre, lors de la 9econgrégation générale par Mgr Berislav Grgic, évêque prélat de Tromsö (cf. Zenit du 27 octobre 2012).