Le témoignage évangélique, une réponse à la sécularisation, affirme le pape

Message aux évêques du Brésil

| 1303 clics

ROME, Lundi 5 novembre 2010 (ZENIT.org) - La société sécularisée implique pour les chrétiens l'exigence du témoignage évangélique - dans la vérité, la justice et l'amour - et de la formation des consciences, déclare Benoît XVI au dernier groupe des évêques du Brésil en visite ad limina (Région Centre-Ouest) qu'il a reçus ce lundi matin au Vatican.

Benoît XVI a en effet insisté sur le rôle des pasteurs pour la formation des consciences face aux grandes mutations qui affectent la société et pour la transmission aux fidèles des indications du magistère.

A l'occasion du 60e anniversaire de la conférence épiscopale du Brésil, qui est devenu un « point de référence pour la société », Benoît XVI a souligné l'importance du rôle des conférences épiscopales, dans lesquelles il voit des « institutions précieuses ». Il a spécialement insisté sur la communion vivante à cultiver entre le Successeur de Pierre et les évêques, entre les pasteurs et les fidèles.

Les conférences épiscopales, qui ne remplacent jamais le ministère personnel de l'évêque, sont, pour le pape, un instrument de cette « communion d'amour entre les évêques et le pape » et de cette « communion affective et effective entre ses membres ». Elle permettent aussi aux évêques d'exercer harmonieusement certaines fonctions pastorales pour le bien des fidèles et des citoyens d'un territoire déterminé.

A l'ordre du jour du grand chantier de la nouvelle évangélisation du Brésil, Benoît XVI a indiqué en outre la promotion et la protection de la foi et de la morale ; les vocations ; l'œcuménisme ; la défense de la vie humaine et de l'institution familiale ; le droits des parents à éduquer leurs enfants ; la liberté religieuse, la paix et la justice sociale.