Le titre de "monseigneur", expression d'un service

Une réforme dans le sillage de Paul VI

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1001 clics

Plus de titre de « monseigneur » dans les diocèses à qui n’exerce pas une charge pastorale - évêque ou vicaire général - : le pape François prend une mesure qui clarifie et simplifie l’emploi de ce titre honorifique. Rien de changé en revanche pour les récompenses touchant les laïcs.

Radio Vatican annonce cette décision du pape François, ce mardi 7 janvier, en précisant qu’elle n’a pas d’effet rétroactif : « La secrétairerie d’État du Saint-Siège a adressé une lettre circulaire aux nonciatures pour leur demander d’informer les épiscopats. Dorénavant, dans les diocèses, les titres ecclésiastiques honorifiques, accompagnés du qualificatif monseigneur, ne seront plus attribués qu’aux chapelains de Sa Sainteté, et uniquement aux prêtres âgés de plus de 65 ans ». Dans les diocèses le titre sera donc lié seulement à un service, sauf après 65 ans, où Rome pourra accorder, sur demande d’un évêque, le titre de « chapelain de sa sainteté », à un prêtre méritant et chargé d’expérience.

Dans le sens de Vatican II, le pape Paul VI avait émondé le jardin fleuri de la Maison pontificale en 1968, réduisant de 14 à 3 les « catégories » de « monsignori », qui remontaient au pape Urbain VIII (+1644), et il avait supprimé le caractère héréditaire des titres (motu proprio Pontificalis Domus). La secrétairerie d’Etat inscrit le geste du pape François dans le sillage de la décision de Paul VI et de cette recherche de la « simplification ».

Habituellement, ce sont les évêques qui faisaient la demande de cet honneur pour des prêtres de leurs diocèses auprès de la Secrétairerie d’État. Parfois c’était une décision du pape. Dans le monde, des dizaines de prêtres pouvaient ainsi recevoir ce titre chaque année. Souvent, les évêques annonçaient l’attribution du titre sur le site Internet du diocèse. Une cérémonie pouvait accompagner sa remise.

Mais déjà, le 12 avril, soit moins d’un mois après son élection, lors de sa rencontre avec le personnel de la Secrétairerie d’Etat, le pape François avait souhaité que l’on suspende au moins temporairement l’accord de ces titres honorifiques dans les diocèses, avait signalé La Croix. Le pape devait évoquer la question avec son Conseil de huit cardinaux. C’est donc maintenant chose faite, mais pas sans nuance : le titre n'est donc pas totalement aboli puisqu'il sera attribué à ceux qui exercent un service auprès du pape, et il pourra aussi l'être aux prêtres diocésains nommés "chapelains de Sa Sainteté", après 65 ans.

Le titre s’accompagne pour les cérémonies et célébrations romaines d’un changement de soutane, filetée de violet, et de ceinture (violette). Les « monseigneurs » se distinguent des évêques parce qu’ils ne portent pas de croix pectorale, ni d'anneau pastoral à la main droite, ni de calotte, ni de pèlerine sur la soutane.