Le Vatican invite à redoubler d’efficacité dans la lutte contre la lèpre

Message du président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé

| 1806 clics

ROME, Vendredi 29 Janvier 2010 (ZENIT.org) - Mgr Zygmunt Zimowski a invité la communauté internationale et les pays du monde à renforcer la lutte contre la lèpre et à développer les campagnes d'éducation.

Le président du Conseil pontifical pour la pastorale des services de la santé a adressé un message à l'occasion de la 57e Journée mondiale des malades de la lèpre qui se déroulera dimanche prochain, 31 janvier.

Il y regrette l'oubli de « cette maladie » et « des personnes qui en sont affectées » dans les pays « économiquement plus avancés ». Malheureusement, affirme-t-il, le malade de la lèpre est « trop souvent condamné à la solitude et à la peur, à rester comme invisible aux yeux des autres, de la société, de l'opinion publique ».

C'est pourquoi il a souhaité lancer un appel « à la communauté internationale et aux autorités de chaque Etat du monde », pour les inviter « à développer et à renforcer les stratégies nécessaires à la lutte contre la lèpre, les rendant plus efficaces et capillaires, surtout là où le nombre de cas est encore élevé ».

« Tout cela sans négliger les campagnes d'éducation et de sensibilisation en mesure d'aider les personnes affectées et leurs proches à sortir de l'exclusion et à obtenir les soins nécessaires », a-t-il ajouté.

Malgré les « soins efficaces » actuellement disponibles contre la lèpre « le syndrome d'Hansen continue à se propager ». Parmi les facteurs qui en favorisent la propagation, le haut prélat a cité « le manque d'hygiène », ou encore « une alimentation insuffisante » et « le manque d'accès opportun aux soins médicaux ».

Cette journée « n'est pas seulement une journée de réflexion sur les victimes de cette maladie dévastatrice, mais elle est avant tout une journée de solidarité avec nos frères et sœurs qui en sont affectés », a-t-il ajouté.

La lèpre continue à infecter des centaines de milliers de personnes par an. Selon l'OMS, 210 000 nouveaux cas ont été enregistrés en 2009. Aujourd'hui, environ 10 millions de personnes sont touchées par cette maladie.

Parmi les continents les plus touchés, on compte l'Asie, l'Amérique du Sud et l'Afrique. L'Inde est le pays qui compte le nombre de lépreux le plus élevé, suivi du Brésil. On trouve aussi de nombreux cas en Angola, au Bangladesh, en République Centrafricaine, en République Démocratique du Congo, en Indonésie, à Madagascar, au Mozambique, au Népal et en Tanzanie.

La Journée mondiale des lépreux a été instituée en 1954 par Raoul Follereau (1903-1977) et reconnue officiellement par l'ONU. Ecrivain et journaliste français, il fut transformé par une rencontre fortuite avec des lépreux lors d'un reportage sur les pas du Père de Foucauld en 1936. Il devient l'avocat de « la minorité la plus oubliée du monde ».

Marine Soreau