Le Vatican lance une étude sur la vie des religieuses aux Etats-Unis

Visite apostolique officielle

| 1728 clics

ROME, Mardi 3 février 2009 (ZENIT.org) - La Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique a entamé une visite apostolique pour réaliser une étude approfondie sur les instituts religieux féminins aux Etats-Unis.

L'initiative a débuté avec le décret publié le 22 décembre 2008 par le cardinal Franc Rodé, préfet de la Congrégation. Mgr Rodé a lancé officiellement la visite le 30 janvier au cours d'une conférence de presse tenue dans la Basilique du Sanctuaire national de l'Immaculée Conception, à Washington.

L'objectif de la visite est d'observer la qualité de vie des membres des instituts religieux féminins aux Etats-Unis.

Le cardinal Rodé a nommé à la charge de Visiteuse apostolique Mère Mary Clare Millea, supérieure générale des Apôtres du Sacré-Cœur de Jésus. Mère Millea est à la tête d'une congrégation qui compte 1250 religieuses professes dans le monde, dont 135 aux Etats-Unis.

La visite, qui permettra de recueillir et d'analyser des données et observations sur la vie religieuse, se limitera aux instituts apostoliques qui oeuvrent de façon active au service de l'Eglise et de la société. Les religieuses contemplatives cloîtrées (moniales), qui ont des styles de vie très différents, ne sont pas concernées par l'étude.

A la clôture de sa mission, prévue d'ici 2011, Mère Millea présentera un rapport confidentiel au cardinal Rodé.

Les religieuses catholiques ont été engagées aux Etats-Unis dans des apostolats comme l'éducation, les soins de santé et des services pastoraux et sociaux des plus variés, déjà avant la fondation de la nation.

Toutefois, selon le Centre de recherche appliquée pour l'Apostolat basé à Washington (CARA), le nombre de religieuses aux Etats-Unis a enregistré une baisse au cours des 40 dernières années, tandis que leur âge moyen continue d'augmenter.

« Je l'ai acceptée vraiment en toute humilité, et je me sens quelque peu dépassée », a avoué Mère Millea à propos de sa nomination. « J'ai visité chacune des communautés et missions dans ma propre congrégation, mais la pensée de recueillir des faits et des données sur près de 400 instituts aux Etats-Unis est intimidante ».

« Je prie pour toutes les soeurs qui feront partie de cette visite, et je compte sur leurs prières pour le succès de l'initiative mais aussi pour le rôle qui est le mien » a-t-elle poursuivi. « Je demande les prières du clergé catholique américain et aussi des fidèles ».

Malgré un sentiment d'effroi devant l'ampleur de la tâche, Mère Millea s'est sentie stimulée par le projet : « Je sais que l'objet de cette visite est d'encourager et de renforcer les communautés apostoliques féminines, pour la simple raison que ces communautés font partie intégrante de toute la vie de l'Eglise catholique, aux Etats-Unis et au-delà ».

Mère Millea a indiqué qu'elle n'est pas obligée de visiter chaque communauté religieuse féminine, mais qu'elle a hâte d'apprendre et de mieux comprendre les multiples dimensions de la vie des religieuses, ainsi que leur précieuse contribution à l'Eglise et à la société.