Le Vatican n'a rien à voir avec les activités financières d'un religieux

Mise au point du P. Lombardi

| 1228 clics

ROME, mardi 31 janvier 2012 (ZENIT.org) – Le Vatican n’a rien à voir avec les activités financières d’un religieux italien impliqué dans des investissements controversés.

Le P. Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège a en effet réagi à un article paru sur un quotidien italien ce 31 janvier, à propos de l’enquête sur une vaste escroquerie financière.

Ce religieux ferait partie des centaines de victimes- de la bonne société italienne - d’un « Madoff » italien arrêté en avril 2011. Il aurait investi 1,6 millions d’euros dans ces activités financières frauduleuses.

Le P. Lombardi précise que le religieux n’est pas, comme annoncé dans la presse, un membre de la Congrégation des Causes des Saints : il est « postulateur » des causes de son Ordre religieux.

Les postulateurs, explique le P. Lombardi, sont des «clients» de ce dicastère auquel ils s’adressent pour promouvoir les causes dont ils s’occupent.

Le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation et tous ses collaborateurs sont donc « totalement étrangers » à cette affaire.

Selon la presse, le religieux aurait perdu 700 000 euros. Il a dit avoir réalisé des investissements sur ses fonds propres, et non avec de l’argent qui aurait pu lui être remis dans le cadre des causes de béatification et de canonisation dont il à la charge.