Le Vatican soutient le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires

Intervention de Mgr Dominique Mamberti

| 1864 clics

ROME, Jeudi 1er Octobre 2009 (ZENIT.org) - Mgr Dominique Mamberti, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les Etats, a renouvelé « l'appel du Saint-Siège afin qu'adhèrent le plus tôt possible au Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE) tous les Etats qui ne l'ont pas encore fait et surtout ceux dont la ratification est nécessaire pour l'entrée en vigueur du Traité ».

Mgr Mamberti a participé, du 22 au 26 septembre, au Conseil de sécurité de l'Onu et à la conférence du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (Comprehensive Test Ban Treaty - CTBT).

« La paix est un édifice en continuelle construction », a-t-il affirmé dans son intervention. « La contribution que le TICE peut fournir pour en rendre les fondements plus robustes est évidente : les essais nucléaires sont, en effet, l'expression d'une ‘culture du conflit et de la mort', qui ne met pas seulement en danger la paix, mais l'existence même de la famille humaine ».

Pour Mgr Mamberti, « il n'est plus convaincant de justifier ces essais par l'intention de développer des armes nucléaires ‘intelligentes', à cause des risques que ces essais font courir au régime de non prolifération nucléaire, comme aussi à cause des dommages incontrôlables et irréversibles que ces armes - même si elles sont ‘intelligentes' - produisent ».

Le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les Etats a rappelé « la responsabilité qui incombe à la communauté internationale de bannir les essais nucléaires et de promouvoir avec fermeté et efficacité le désarmement nucléaire ».

« L'entrée en vigueur du TICE pourra non seulement donner une réponse significative aux risques de prolifération nucléaire et à la menace du terrorisme nucléaire, mais elle donnera aussi une impulsion au désarmement nucléaire », a-t-il ajouté.

En outre, cela « favorisera une meilleure réponse à certaines catastrophes naturelles, grâce à son application potentielle comme instrument d'‘alerte rapide' dans le domaine civil et scientifique, en vertu du système de monitorage international qu'il prévoit ».

« Il s'agit de composantes importantes pour la réalisation d'un authentique développement humain intégral », a-t-il conclu.