Le veilleur

Poème pour le temps liturgique

Rome, (Zenit.org) Eric de Rus | 543 clics

          Si te parvient la ténébreuse nouvelle

– Le monde a vendu son âme à la tyrannie de l’utile –

Aies compassion de lui.

          Concentre-toi.

Choisis l’essentiel

– La Vie –.

          Accomplis ton destin,

Consens en doux silence

A la nécessité intérieure.

          Sois ce cœur chantant

Où l’enfance et les fleurs trouvent refuge

Et la beauté sa terre d’exil.

           Ne sert plus rien

Que ce Visage Humain –

Intact – enseveli.

          Sous le regard de l’éternel Visage

Tout est restauré

En son visage d’éternité.

                       Extrait de : Eric de Rus, Vivre en incandescence, Ad Solem, 2013