« Le visage. La rencontre de l'autre », CRIF, CRAN et Bernardins ensemble

Une réflexion commune sur le visage et laltérité

| 1917 clics

ROME, Jeudi 9 septembre 2010 (ZENIT.org) - « Le visage et la rencontre de l'autre » : le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN), et le Collège des Bernardins organisent ensemble une demi-journée de réflexion sur la question du « visage », pour tenter d'aller plus loin sur ce sujet, qui met en jeu notre rapport à l'autre, et notre « vivre ensemble ». Ce sera à Paris, au Collège des Bernardins, dimanche 10 octobre 2010 (14h30 à 18h).

Ces trois organismes s'affirment en effet comme des « adversaires résolus du racisme, de l'antisémitisme, et des discriminations, quelles qu'elles soient » et des « défenseurs des droits de l'homme et de la femme », souligne un communiqué du CRIF.

« Qu'il s'agisse des techniques anthropométriques pour « détecter » les Juifs, dans la France des années noires, qu'il s'agisse du « délit de faciès » qui met souvent en cause les Noirs et les Arabes, qu'il s'agisse du tatouage ou des scarifications, qu'il s'agisse des canons de la publicité, ou encore de la chirurgie esthétique, qu'il s'agisse du droit à l'image, et à la vie privée, qu'il s'agisse enfin du débat sur le voile islamique, ou sur la burqa, le visage est souvent au cœur des enjeux politiques de notre pays », fait observer la même source.

Le communiqué pose les questions de fond pour exprimer l'enjeu du débat proposé: « Peut-on voir, peut-on représenter le visage de Dieu ? Celui de l'homme ? Et celui de la femme ? Quels visages montrent aujourd'hui les médias ? Et quel est aujourd'hui le visage de notre République ? Qu'en disent les philosophes, l'histoire de l'art, l'anthropologie, qu'en disent les sciences humaines en général ? Quelles sont les questions politiques posées à notre conscience contemporaine ? Dans le débat sur le voile intégral, comment articuler la liberté religieuse et la liberté des femmes ? En s'appuyant sur des figures comme Aimé Césaire ou Lévinas, comment refonder une éthique de la relation à l'autre, qui soit aussi une politique respectant la dignité de tous, et de toutes ? De notre avenir commun, quel sera en somme le visage ? »

Parmi les intervenants : Michel de Virville, directeur du collège des Bernardins, Bernard Henri Lévy, philosophe, Louis-Georges Tin, porte-parole et vice-président du CRAN, maître à l'université d'Orléans et à l'EHESS.

Une table ronde réléchira au « visage absent », avec Michel Wieviorka, sociologue, directeur d'études à l'EHESS, Agnès De Féo (doctorante sous la direction de Michel Wieviorka à l'EHESS, et réalisatrice de documentaires) qui présentera un extrait du film « Sous la burqa » sur le port de la burqa et du niqab en France. Elle sera suivie d'un débat entre Nilüfer Göle, sociologue, directrice d'étude à l'EHESS et Shahdortt Djavan, écrivain.

Une autre table ronde aur apour thème « Le visage des hommes » (Société espace public police), avec Françoise Héritier Anthropologue, professeur honoraire au Collège de France, René Lévy, Chercheur CNRS (les délits de faciès) ; Joël Kotek, historien (les caricatures).

Le Pr Laurent Lantiéri, chef de service de chirurgie plastique à l'hôpital Henri Mondor, interviendra sur la greffe totale du visage.

La dernière table ronde aura pour thème « Le visage de Dieu » (anthropologie, sociologie), avec Michel de Virville, Mohammed Ali Amir- Moezzi directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (à confirmer), Père Michel Remaud, directeur de l'Institut Chrétien d'Études Juives et de Littérature Hébraïque (Institut Albert Decourtray, Jérusalem), lauréat 2010 du Prix de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France (à confirmer).

Patrick Lozès, président du CRAN, Richard Prasquier, président du CRIF concluront le colloque.

Anita S. Bourdin